ART | EXPO

Adel Abidin

22 Mar - 07 Juil 2012
Vernissage le 22 Mar 2012

Jeune plasticien d'origine irakienne, les installations vidéo d'Adel Abidin utilisent principalement l’humour pour affronter des sujets aussi forts que le fondamentalisme, le nationalisme et la religion. Il pointe également avec ironie quelques-unes des «curiosités» de son pays d’accueil: la Finlande.

Adel Abidin

Adel Abidin manie un humour caustique et dénonce les artifices de la société de l’information par un regard distancié et poétique. Son travail, souvent subversif, toujours ironique, s’exprime à travers la vidéo, l’installation ou la photographie. Interrogeant les codes de la religion, de la politique et de la communication, il mène une critique acerbe de la société et de son fonctionnement.

Adel Abidin a représenté la Finlande à la Biennale de Venise, en 2007, en présentant Abidin travels, une agence de voyages fictive. En 2011, il retourne à nouveau à Venise pour représenter cette fois l’Irak avec une installation vidéo, Comsumption of war. Cette pièce est présentée dans cette exposition à l’Espace Croisé.

L’exposition présente plusieurs installations vidéo, dont Memorial, une fiction basée sur un événement dont Adel Abidin a été témoin lors du bombardement de Bagdad en 1991; Three Love Songs, un détournement de textes guerriers prononcés par Saddam Hussein; Foam qui présente quatre jeunes enfants s’initiant au métier de barbier; Une Souris Verte, métaphore de la comptine française; Comsumtion of War, installation présentée à la dernière biennale de Venise qui met en scène le combat destructeur de deux hommes dans une entreprise.