PHOTO | EXPO

A Taste for Mulhouse/The Last Resort/Signs of the Times

11 Mar - 10 Mai 2015
Vernissage le 11 Mar 2015

Martin Parr a été invité à séjourner en janvier dernier dans l’emblématique quartier Cité-Briand à Mulhouse. La série réalisée à cette occasion prolonge le projet qu’il mène depuis plus de 30 ans sur le thème de la consommation dans notre société occidentale. On y retrouve ses obsessions, son goût du kitsch et son attirance pour la surabondance.

Martin Parr
A Taste for Mulhouse / The Last Resort / Signs of the Times

Le célèbre photographe britannique Martin Parr pose son regard aigu sur le quartier populaire et métissé de la Cité-Briand à Mulhouse. Ses photos seront exposées à La Filature du 11 mars au 10 mai avec deux séries emblématiques de son œuvre, The Last Resort (1982-1985) et Signs of the Times (1992).

C’est sur une invitation de La Filature que Martin Parr, membre de la prestigieuse Agence Magnum Photos, a accepté de séjourner quelques jours en janvier 2015 dans l’emblématique quartier Cité-Briand composé des «carrés mulhousiens», maisonnettes mitoyennes avec petits jardins imaginées par les industriels au XIXe siècle autour des grands sites de production textile.

Durant son séjour, Martin Parr rencontre des commerçants du quartier, des marchands ambulants de la place du marché et une trentaine d’habitants à leur domicile. Chez ces derniers, il s’attache à faire des portraits et à reproduire certains détails de leurs intérieurs. Ses hôtes lui parlent de leurs origines, de la vie de quartier, de leur vie de famille; le photographe examine soigneusement chaque pièce, en observe chaque objet, chaque détail. Puis il appuie sur le bouton. Souvent en approchant très près un objectif macro, pour retrouver des motifs, des formes, des couleurs qui alimentent nombre de ses séries. Les natures mortes terminées, il se tourne vers ses sujets, les dirige, leur donne quelques indications de pose, d’attitude (pas de sourire) et très vite, déclenche l’appareil. Le portrait dans la boîte, il ponctue la séance d’un sourire.

Martin Parr prend plus de 500 photos, une sélection est retenue pour être présentée à La Filature. Cette série réalisée à Mulhouse prolonge le projet que le photographe mène depuis plus de trente ans sur le thème de la consommation dans notre société occidentale. On y retrouve ses obsessions, son goût du kitsch, son attirance pour la surabondance. On y retrouve bien sûr aussi son regard intuitif sur notre société, sans jugement de valeur, mais marqué de son goût très anglais pour le sous-entendu ironique.