ART | EXPO

A l’étroit

01 Juil - 28 Août 2016
Vernissage le 01 Juil 2016

L’exposition «A l’étroit» de Jerome Cavaliere à la galerie Showcase rassemble peintures, vidéos, dessins, photographies et installations pour jeter un regard plein de dérision sur la société, le monde du sport et surtout le monde de l’art.

Jerome Cavaliere
A l’étroit

La galerie Showcase présente l’exposition personnelle «A l’étroit» de Jerome Cavaliere. Un ensemble d’œuvres de différentes natures — vidéo, dessin, photographie, peinture, performance et installation —, concourent à tourner en dérision les failles de la société, du monde du sport et surtout du monde de l’art.

La toile Entretien avec une œuvre d’art reproduit celle sans titre d’Olivier Mosset composée d’un cercle noir sur fond blanc. Ici, le cercle devient une cible de tir à l’arc et le tableau est constellé d’impacts des flèches. Ce clin d’œil à la discipline sportive, que Jerome Cavaliere a longtemps pratiquée à haut niveau, révèle  l’humour teinté de cynisme avec lequel il traite l’univers de l’art, auquel il se consacre désormais.

Par delà l’apparente désinvolture et la désacralisation de l’art, Jerome Cavaliere  installe une plus grande proximité avec les œuvres et les artistes qu’il aborde. Le projet Art At Home invite ainsi à s’approprier des œuvres contemporaines. Sur un site internet sont proposées des fiches pratiques à télécharger pour réaliser soi-même des œuvres majeures de l’art contemporain telles que Toutes les façons de fermer une caisse en carton de Claude Closky, Concetto Spaziale de Lucio Fontana, ou encore La Joconde est dans les escaliers de Robert Filliou. Une approche pédagogique qui instaure un dialogue direct entre les pratiques contemporaines de l’art et «le grand public».

La pratique artistique et sa théorie, ainsi que le respect habituellement porté aux œuvres d’art, sont constamment détournés et moqués à travers les réalisations de Jerome Cavaliere. Les moyens de l’art servent à faire descendre l’art de son piédestal, et invitent à ne pas le prendre au sérieux. La sculpture Tas de foin, réalisée avec 1 152 000 allumettes, renvoie aux constructions en allumettes qui relèvent plus du passe-temps d’amateur ou du Livre des records que de l’art contemporain. L’autodérision remet en question les critères de l’œuvre d’art.

L’installation Competitions Are For Horses, Not Artists, composée d’une vidéo où des artistes sont soumis à un contrôle antidopage et d’une étagère contenant des poches d’urine et de sang, privilégie l’humour potache pour engager une réflexion sur le rôle de l’artiste et sa place dans la société.

AUTRES EVENEMENTS ART