ART | EXPO

A Contrario

30 Juin - 30 Juil 2016
Vernissage le 30 Juin 2016

La galerie niçoise Depardieu présente l’exposition personnelle «A Contrario» d’Alain Lestié. Une série de dessins en noir et blanc qui prend l’allure d’un parcours énigmatique, fourmillant de motifs tels des symboles dont on cherche la clef.

Alain Lestié
A Contrario

La galerie Depardieu de Nice présente une nouvelle série de dessins d’Alain Lestié dans l’exposition personnelle «A Contrario». Une exposition qui porte son titre comme un manifeste, affichant la ligne de conduite suivie par Alain Lestié depuis ses débuts: incarner l’idée de contraire, se poser en contrepoint des courants dominants.

Au fil du parcours qui vise à cerner la quintessence de l’art d’Alain Lestié, chaque œuvre se livre comme une énigme. Réalisés à l’aide d’un crayon fusain Nero, crayon à la mine très grasse produisant un noir intense, sur un papier très épais, les dessins forment une suite de motifs récurrents et de signes à déchiffrer.

La série est constituée de dix-huit tableaux de format vertical et d’une pièce conclusive intitulée Vue générale de forme presque carrée. Divers éléments graphiques occupent l’espace de chaque pièce, en le divisant le pus souvent à la façon de vignettes. Par leurs titres lapidaires et énigmatiques (Fracture, Résumé, Notification, Requiem, Par l’ombre…) et par leurs motifs récurrents (un fronton triangulaire, une boule, un halo de lumière, un mur, une branche fourchue, un schéma de boîte…), les dessins suggèrent une succession logique, un ordre de lecture permettant de découvrir leur sens caché.

Le dernier tableau de la série, Vue générale, donne à sa façon la solution de l’énigme en rassemblant en un seul polyptyque plusieurs des motifs constants, des images, signes et textes en des vignettes crépusculaires. L’extinction du jour qui rend les dessins à peine discernables semble mettre fin à la recherche d’un sens rationnel, comme si la clef se situait dans une autre dimension, hors de la pleine lumière de la logique.

Vernissage
Jeudi 30 juin 2016, 16h-21h