ART | EXPO

A Company that Makes Everything

09 Nov - 19 Jan 2015
Vernissage le 08 Nov 2014

Depuis 2011, Sébastien Rémy et Cyril Verde développent A Company that Makes Everything, un projet qui s’articule autour des notions de mobilités, de cinéma et de transmission du savoir, et qui s’est concrétisé sous différents formats. Ils présentent ici une série d’œuvres complémentaires et plongent les visiteurs dans une fiction partagée.

Sébastien Rémy & Cyril Verde
A Company that Makes Everything

Compagnie fictionnelle créée par la Warner Bros, ACME Corporation est surtout connue pour ses apparitions dans la série de dessins animés Road Runner and Wile E. Coyote (Bip Bip et Coyote). Elle livre au personnage Wile E. Coyote dans des délais remarquablement prompts n’importe quels engins: balles de tennis explosives, pilules pour générer des tremblements de terre, semoir à nuages de neige, etc. Son catalogue de formes manifestement inépuisable est à la source de nombreuses séquences, au point de penser que la dimension fantasque de ce cartoon n’est qu’une conséquence des inventions proposées par l’entreprise.

Fidèle à son acronyme, ACME est bien «A Company that Makes Everything», une entreprise qui peut tout faire, tout fabriquer. Débuté en 2011, ACME est un projet développé par Sébastien Rémy & Cyril Verde et présenté sous différents formats: installations, conférences, projections cinématographiques, scénarios de médiation, etc. Toutes ces occurrences s’articulent autour des notions de mobilités (tant physiques que mentales), de cinéma et de transmission de savoir.

Pour l’exposition les artistes ont produit un ensemble d’œuvres complémentaires. La première est un atlas qui couvre la totalité des murs de l’espace d’exposition. D’aspect fragmentaire, il est constitué d’images et de textes issus d’un corpus de documents que les artistes alimentent depuis plusieurs années. Chacun des éléments est dessiné à la craie à même le mur, peint en noir pour l’occasion.
La seconde œuvre est un écran de forme concave de 275 cm de hauteur sur 570 cm de longueur dont la «toile» en laine a été réalisée à la main par une communauté de ladies vivant sur Tristan da Cunha, l’une des îles habitées les plus isolées au monde.
Dans un va-et-vient poreux entre espace d’exposition et lieu de simulacres, est projeté le portrait filmé d’un personnage que l’on retrouve en chair et en os dans la galerie carrée. Sur le sol, au-dessus d’une moquette retraçant la genèse du projet ACME, les caisses de transport des œuvres exposées servent autant de décor que de mobiliers pour les visiteurs et médiateurs.

La médiation de l’exposition se construit jour après jour sur la base de récits à durées variables, portés par les artistes eux-mêmes ou par les étudiants de La Villa Arson. La durée de chaque récit est définie par le temps de préparation de différents types de café proposés par les médiateurs. Ces dégustations permettent de revenir sur les éléments composant l’exposition et d’intégrer les visiteurs dans une fiction partagée.

Cette exposition, fait suite à une résidence de Sébastien Rémy et Cyril Verde à la Villa Arson lors du premier semestre 2014, qui a reçu le soutien de la Direction régionale des affaires culturelle Provence-Alpes-Côte d’Azur.

Commissariat
Eric Mangion

Vernissage
Samedi 8 novembre 2014 à 18h