DESIGN | FOIRE

30e Puces du design : 1999-2014 – Le design à l’image de la vie

15 Mai - 18 Mai 2014
Vernissage le 15 Mai 2014

Théoricien, architecte et designer, Andrea Branzi, né en 1938 à Florence, occupe une place de choix sur la scène internationale du design depuis la fin des années soixante dix. Pour leur nouvelle édition, les Puces du design rendent hommage à l’artiste en lui consacrant une exposition.

Andrea Branzi
Les Puces du design. 1999-2014 : le design à l’image de la vie

Andrea Branzi a participé aux grands mouvements fondateurs du nouveau design italien (Alchemia, Memphis…), il fût l’un des fondateurs du mouvement radical Archizoom, il a créé des objets pour les plus grands éditeurs tel Zanotta, Alessi, Cassina ou Artémide et créa la Domus Academy (en 1982).
Dans son oeuvre, toutes ses activités et reflexions s’imbriquent pour donner naissance à des créations empreintes à la fois de poésie et d’une certaine universalité. Que ce soit dans la conception d’architecture ou la création d’objets, il s’attache à la qualité des détails, aux liens qu’entretiennent formes, matériaux et fonction, recourant sans a priori aux références ou aux signes de tous styles et de toutes époques selon la nécessité du projet : citations de l’Antiquité, références à la nature… Au-delà des modes et des tendances, il ressort de ses créations une force inouïe qui tend à l’universel.

Fabien Bonillo, fondateur des Puces du Design, a l’honneur, et le bonheur…, de proposer pour fêter la 30ème édition et les 15 ans de l’événement, une exposition consacrée aux 15 dernières années de création d’Andrea Branzi en collaboration avec le galeriste italien Gian Marco Volpi.

En faisant le choix de montrer surtout le travail des dernières années d’Andrea Branzi, l’accent est mis sur la dimension poétique et micro-cosmique qui transparaît dans son travail réalisé pour des séries limitées ou petites séries ; à l’instar de la collection Portali présentée lors de l’exposition Andrea Branzi à la Fondation Cartier en 2008.
Au-delà de la dimension émotionnelle, les deux hommes semblent également avoir en commun certaines valeurs. Enchantés de la place croissante prise par le design depuis plusieurs années, ils n’en gardent pas moins une certaine conscience politique et sociale et voient dans le design bien plus que la simple production de formes et de fonctions. Tous deux partagent également cette idée que le design s’attache à des aspects de la vie qui, à première vue, pourraient paraître superflus voire inutiles; en même temps, sans la dimension poétique, esthétique, universelle apportée notamment par des objets autour de nous bien dessinés, la vie pourrait paraître bien vaine et avec seulement ce qui est utile, bien triste!

Vernissage
Le 15 mai 2014