ART | EXPO

30 ans. Apparitions collectives

12 Avr - 07 Sep 2013
Vernissage le 11 Avr 2013

«Apparitions collectives» rassemble des mises en scène des œuvres du Frac Poitou-Charentes par l’artiste Heidi Wood pour les 30 ans des Frac. Heidi Wood a défini des thématiques et pour chacune, une œuvre de la collection est exposée accompagnée d'autres œuvres schématiquement représentées en peintures murales.

Heidi Wood, Francis Baudevin, Delphine Coindet, Jeanne Dunning, J. Duplo, Sylvie Fleury, les ready-Made appartiennent à tout le monde®, Ingrid Luche, Didier Marcel, Ilana Salama Ortar, Bruno Serralongue
30 ans. Apparitions collectives

Heidi Wood s’est approprié le mode de fonctionnement d’un Frac en exposant des associations d’œuvres de la collection. Dans ces protocoles créés par l’artiste 14 œuvres de la collection s’y trouvent associées à des évocations d’autres œuvres schématiquement représentées sous forme de peintures murales. Ainsi, chaque dispositif d’Heidi Wood met en valeur la collection et présente physiquement une œuvre qui prend place devant l’évocation fantomatique d’autres œuvres de la collection, évoquant ainsi les oeuvres qui restent en réserves et l’impossibilité de tout montrer.

«Heidi Wood est soucieuse de la diffusion de l’art dans la société. Elle s’intéresse autant aux dispositifs traditionnels de la diffusion des œuvres (l’exposition, le marché, le musée, la collection, la documentation) qu’aux phénomènes d’instrumentalisation des formes artistiques par les secteurs de l’industrie et de la communication.

Les formes picturales et les propositions plastiques qu’elle propose, assumant d’une part leur inscription dans le fil d’une histoire du modernisme et affichant, d’autre part une proximité formelle avec l’iconographie de la communication, semblent paradoxalement s’autonomiser de ces deux champs référentiels.

Dessin, motif, peinture, photographie, exposition, modèle économique de gestion de stock et de commercialisation, muséographie, fiction de prestation en marketing et communication, l’œuvre de Heidi Wood n’est pas engagée pour ou contre. Comme l’a écrit Stephen Wright, « comprendre la position d’Heidi Wood suppose qu’on accepte l’idée d’un troisième degré, ni sincère, ni ironique, mais les deux à la fois, située à un autre niveau ». S’assumant comme produit dérivé de tout le reste, parfait processus de recyclage, l’œuvre d’Heidi Wood vaudrait comme pur produit de synthèse.»
Alexandre Bohn, directeur du Frac Poitou-Charentes, 2012

«Depuis 2001, j’organise ma pratique autour d’une valorisation de mes œuvres en me basant sur les pratiques publicitaires. Ma première série de photographies intitulée Serving Suggestions mettait en scène mes tableaux dans les décors domestiques soigneusement assortis. Je les associais à un mode de vie désirable en les faisant cohabiter avec les meubles design. Les photographies devaient ainsi permettre au collectionneur potentiel d’imaginer mes tableaux chez lui. Ce projet, teinté d’ironie, était censé fonctionner sur deux niveaux: à la fois en tant qu’image alléchante du «produit» et comme constat du contenu commercial implicite du vocabulaire abstrait que j’emploie.

J’ai pu, par la suite, rationaliser ma production artistique: les œuvres peuvent désormais être produites sur commande pour des projets spécifiques (sous forme de tableau, peinture murale, papier peint…). Le financement en amont conditionne l’existence physique de propositions générées sur ordinateur. Les photomontages réalisés sont à la fois des œuvres et des propositions. La peinture existe encore mais en tant que produit dérivé de son support marketing.»
Heidi Wood, «Dialoguer avec un décor», in Les autres œuvres, La peinture et ses images, Galerie Villa des Tourelles, Nanterre, 2010

«Mon travail s’inscrit dans la tradition de la peinture abstraite qui trouve ses origines au début du XXème siècle. Mais aujourd’hui, ce langage de formes géométriques en aplats nous évoque fatalement les logos ou la signalétique. On n’y voit pas nécessairement un appel à la contemplation ou à une expérience sensible. La publicité s’est appropriée l’impact visuel de la peinture abstraite pour en faire un langage de messages. Mon œuvre existe dans cet espace, très contemporain, à mi-chemin entre grand art et communication.»
Heidi Wood, in «Partie de chasse», Vitry-sur-Seine, 2010

Heidi Wood est née en 1967 à Londres, et vit à Paris. Elle est représentée par la galerie Anne Barrault à Paris.

— Les 30 ans des Frac

«Apparitions collectives» est un dispositif de diffusion d’œuvres de la collection du Frac Poitou-Charentes conçu par l’artiste Heidi Wood dans le cadre de «Les Pléiades – 30 ans des Frac».

Ainsi, chaque Frac donne une carte blanche à un créateur qui choisit des œuvres parmi sa collection et invente un dispositif original (scénographique ou performatif, matériel ou immatériel) pour les présenter. Cette invitation témoigne de la volonté des Frac de montrer combien l’artiste est au cœur de leurs activités.

Les propositions conçues par les créateurs invités sont montrées dans un premier temps en régions, puis réunies dans un second temps à l’occasion d’une exposition collective, la première du genre à associer tous les Frac en un seul site, et qui se tiendra à Toulouse : «Les Pléiades – 30 ans des Frac» en septembre 2013.

AUTRES EVENEMENTS ART