ART | EXPO

Exposition « 2012 »

07 Déc - 09 Fév 2013
Vernissage le 07 Déc 2012

Peut-être finalement que les chiffres, loin de permettre une approche uniquement scientifique, participent de l’épaisseur même du monde. A l’instar des lettres pour un roman, ils en constitueraient non seulement une grammaire secrète, l’ossature (le rêve d’une «mathesis universalis»), mais aussi la chair.

Guy De Cointet, Trisha Donnelly, Adriana Lara, Allen Ruppersberg
Exposition « 2012 »

Les chiffres n’égraineraient pas tant le temps qu’ils ne le rempliraient. Et chaque couche de temps d’être une encoche à relever, une couche de sens à lire, un espace propre: plus de distinction entre l’acte de lecture, de décomptage et celui de contemplation d’un paysage. C’est peut-être cette expérience que les œuvres de l’exposition « 2012 » (empruntant le titre d’une œuvre de Adriana Lara) font partager: quand les arcanes chiffrées et lettrées du monde en sont la forme immédiate comme l’horizon. Ainsi dans les films inédits de Guy de Cointet (Sans titre, fin des années 60, 8 mm transféré sur dvd), le marbre des sculptures de Trisha Donnelly (Untitled, 2011), les sérigraphies de Allen Ruppersberg (Le Mot juste, 1983) ou encore les tubes métaphysique et physiques de Adriana Lara (1 (one) from Numbers (Disambiguation), 2012).

Adriana Lara
Adriana Lara (née en 1978) vit et travaille à New York. Ses œuvres ont été exposées à la documenta (13), chez Algus Greenspon, New York, chez Gaga Fine Arts à Mexico, au Utah Museum of Fine Arts à Salt Lake City à la Kunsthalle de Bâle, au Palais de Tokyo, à la Galería Comercial Puerto Rico. Elle a fondé Perros Negros, projet curatorial avec Fernando Mesta et Agustina Ferreyra, et Lasser Moderna, projet musical, avec Emilio Acevedo.

Guy de Cointet
Guy de Cointet, artiste français ayant vécu en Californie, laisse derrière lui une œuvre riche et complexe qui relève aussi bien du dessin, de la performance, de l’installation que de la poésie sonore. Ses œuvres seront présentées notamment dans le prochain Nouveau Festival du Centre Pompidou, dans l’exposition consacrée à Raymond Roussel « Locus Solus » au Palais de Tokyo (2013). La Fondation Jumex (Mexico) lui consacre actuellement une vaste exposition rétrospective.

Trisha Donnelly
Actuellement invitée à présenter son Artist’s Choice au MoMA (novembre 2012–avril 2013), lauréate du Prix Farber-castell 2012 (Neues Museum, Nuremberg), Trisha Donnelly participe à l’exposition « Les Dérives de l’imaginaire » au Palais de Tokyo (cur. Julien Fronsacq). En 2013, des expositions personnelles lui seront dédiées à la Serpentine gallery (Londres) et au San Francisco Museum of Modern Art. Elle a participé dernièrement à la documenta (13), à l’exposition « Ecstatic alphabets » au MoMA,New York. Des expositions personnelles lui ont été notamment consacrées aux Portikus, Frankfurt Am Main, au MAMbo, Bologne, et à l’Institute of Contemporary Art de Philadelphie.

Allen Ruppersberg
The Art institute of Chicago présente actuellement et jusqu’au 6 janvier prochain la rétrospective « No Time left to start Again/ The B and D of R’n’ R ». Des expositions monographiques ont été précédemment consacrées à Allen Ruppersberg au Santa Monica Museum of Art (2009) ainsi qu’au Camden Arts Center de Londres (2008). Il a également participé aux prochaines expositions: « The Last Newspaper », New Museum, New York (5 octobre 2010); « Conjuring Houdini », The Jewish Museum, New York (31 octobre 2010), ainsi que dans des expositions au Museum Of Contemporary Art, Los Angeles, Pomona College Museum of Art, Claremont, ainsi qu’à l’Orange County Museum of Art, Newport Beach, dans le cadre de l’exposition-fleuve « Pacific Standard Time: Art in L.A. 1945-1980 », organisée par Fondation Getty (automne-hiver 2011).

Article sur l’exposition
Nous vous incitons à lire l’article rédigé par ——— sur cette exposition en cliquant sur le lien ci-dessous.

AUTRES EVENEMENTS ART