ART | EXPO

2 en bascule

25 Mai - 27 Sep 2009
Vernissage le 25 Juin 2009

Acier et caoutchouc se mêlent pour former une structure tentaculaire colorée. L’installation in situ 2 en bascule de Pierre-Alexandre Rémy se déploie à l’entrée sud de la ville d’Aix en Provence.

Communiqué de presse
Pierre Alexandre Rémy
2 en bascule

En partenariat avec la Ville et le service des espaces verts d’Aix-en-Provence, Voyons voir – art contemporain et territoire présente l’installation in situ de Pierre-Alexandre Rémy, 2 en bascule.
 
Celle-ci se déploie sur le terre-plein central de l’avenue Max Juvénal, à l’entrée sud de la ville d’Aix en Provence. Aux deux extrémités sont ancrées deux formes découpées en acier galvanisé réfléchissant la lumière, sortes de silhouettes abstraites qui peuvent être lues comme les deux versants de la Sainte Victoire, peints et habités par Cézanne et Picasso.
Un réseau linéaire coloré, tout en rubans d’acier et serpentins de caoutchouc entrelacés, va de l’une à l’autre, étalé sur le sol ou s’élevant dans l’espace. Ces lignes tortueuses sont dessinées comme des portions toujours en opposition de courbes de niveaux, des deux versants de la montagne.

Du profil d’acier debout sur le grand rond point, émergent des éléments linéaires chaotiques. Ils s’enfoncent subitement dans le sol, au contact du bitume et ressortent plus loin au niveau du terre-plein central de l’avenue Max Juvénal, pour se développer en rhizomes fins, volutes baroques, dans une certaine opposition à l’âpreté formelle de la découpe inox, en se mêlant à la végétation dans une sorte d’allégorie de la relation art/nature.

Toutes les sculptures de Pierre-Alexandre Remy ont ce rapport tentaculaire et organique de l’espace qu’elles investissent.
Presque sans limites, et dans un développement qui aboutit presque toujours sur le terrain, l’artiste exploite toutes les dimensions de l’espace en créant des relations aux composants structurels comme le sol, ou des poteaux, corps de bâtiment comme support à ses sculptures.
Dans une proximité intime, l’ensemble des oeuvres et le lieu se nourrissent l’un de l’autre.

Le vernissage de l’installation aura lieu le jeudi 25 juin à partir de 18h30 sur la passerelle du Grand Théâtre de Provence, en présence de l’artiste et de Bruno Ely, conservateur du musée Granet et commissaire de l’exposition Picasso Cézanne.