PHOTO

1998-2007: peintures, sculptures et installation

PBeing The Seeing
@12 Jan 2008

Cette première exposition à la galerie Nelson (en collaboration avec Peter Freeman) de l’artiste conceptuel américain Mel Bochner présente des peintures, sculptures et installations de 1998 à 2007.

Dès l’entrée, on est immergé dans un espace épuré aux murs blancs d’où se détachent des toiles aux couleurs vives au travers desquelles Mel Bochner conduit une «réflexion sur la nature de l’œuvre d’art et les phénomènes de sa perception». Cette recherche, Mel Bochner la mène au croisement de sa formation artistique et de son parcours philosophique orienté vers le langage. Ses œuvres sont épurées, réduites à des séries de nombres, à des phrases juxtaposées, et à leur mise en espace.

Les peintures du rez-de-chaussée sont des huiles sur toile. Le diptyque If the Color Changes de couleurs chatoyantes se compose de mots et de phrases superposés à partir desquels se construit un sens.
«To observe is not the same thing as to look at or to view»: les phrases peintes en allemand et en anglais se juxtaposent, et s’entremêlent.
Lazy présente une liste linéaire de mots qui décline une définition du paresseux: «droopy, indolent, phlegmatic, parasit…».

Dans la deuxième série intitulée Counting, deux toiles bleues représentent des suites de nombres, l’une dans le sens commun, l’autre en inversion. La série de quinze toiles de formats différents, Event Horizon (Paris), se compose de nombres et de flèches pour désigner la largeur du panneau, ou la distance d’un panneau à un autre. Les œuvres prennent sens par leur titre, leur logique grammaticale et mathématique.

La salle du premier étage accueille deux œuvres : une fresque murale colossale et une pièce installée sur le sol.
La fresque se compose d’une phrase de Ludwig Wittgenstein, en lettres capitales noires adhésives, qui occupe deux pans de murs en angle: «Marche leur de direction la change ont hommes les ceci que la part d’autre rien».
Cette phrase du philosophe autrichien illustre les règles formelles du langage et de sa combinaison logique. Mel Bochner la présente de manière inversée, à lire à l’envers.
Au sol une forme intitulée Principle of Detachment: Paris Reading est organisée en deux triangles faits de morceaux de verre colorés sous lesquels sont écrits des chiffres à la craie.

Dans l’œuvre de Mel Bochner, l’esthétisme se mêle à la logique linguistique, philosophique et mathématique.

Mel Bochner
If the Color Changes (#2), 1997. Huile sur toile. 91 x 122 cm.
If the Color Changes (#5), 1998. Huile sur toile. 91 x 122 cm.
Lazy, 2004. Huile et acrylique sur toile. 114 x 152 cm.
Event Horizon (Paris), 2006. Huile et acrylique sur 15 toiles prémontées. 71 x 561 cm.
Counting: A1 (Zig), 2007. Huile sur toile. 76 x 101 cm.
Counting: A1 (Ox), 2007. Huile sur toile. 76 x 101 cm.
Counting: 0-10 (#6), 2003. Huile sur 18 toiles. 45 x 227 cm.
On peut nommer les choses ainsi, 2007. Lettres adhésives sur mur. 76 x 914 cm.
Principle of Detachment: Paris reading, 2006. Verre et craie au sol. 244 x 244 cm.

AUTRES EVENEMENTS PHOTO