ART | PERFORMANCE

19 Ballets ciselants

14 Fév - 14 Fév 2011
Vernissage le 14 Fév 2011

19 ballets ciselants propose une conférence performée en forme de fugue chorégraphique réunissant musicalité et composition millimétrique, engagement du corps et de la voix, ironie critique, tribune polémique…

Olivia Grandville
19 Ballets ciselants

Horaire : 18h et 21h
Durée : 50 min

― Interprètes : Manuel Vallade, Pascal Quéneau, Catherine Legrand, Laurent Pichaud, Olivia Grandville, Vincent Dupont
― Lumières : Yves Godin
― Vidéo : Jacquellin-Darbelley
― Son : Karelle Ménine

Le cabaret discrépant d’Olivia Grandville est une belle entreprise. L’aspect historique s’annonce d’emblée, aspect déjà remarqué dans son propre parcours. Ici, elle s’attache aux figures d’Isidore Isou et de Maurice Lemaître, s’intéresse au mouvement lettriste, se plonge dans le surprenant ouvrage d’Isou : Manifeste de la danse ciselante. Cette recherche révèle en réalité une attention profonde pour un mouvement de pensée qui désirait tout embrasser, tout comprendre et refonder. Ce militantisme forcené, cette volonté d’appliquer une théorie totalisante interroge toujours l’actualité, l’énergie des arts, leurs modes de révélation à la société. Plus, pour Olivia Grandville, cette grande respiration rebelle, parfois teintée d’humour, de fantaisie, pose « les bases d’une réflexion qui continue d’agiter la danse contemporaine ».

Ainsi son projet développe une installation sonore et visuelle, une série d’interventions pour des espaces hors plateau et la réalisation d’une forme spectaculaire pour théâtre : 19 ballets ciselants. Autant de possibilités d’une remise en cause active, forte de certains présupposés qui sévissent immanquablement dans le cercle de l’art le plus autorisé et repéré: rôle de l’interprète, rôle du spectateur, déroulement de la représentation…

Un laboratoire lancé sous l’affirmation péremptoire issue du manifeste: « ce pressentiment de la mort et de la destruction du ballet, qui se suicidera un jour comme tous les arts ». Que répondront les corps face à cette prédiction ? Quelle vie s’agite encore sur les plateaux ?