PHOTO | EXPO

Sky. Plane. Girl.

18 Mar - 29 Avr 2016
Vernissage le 18 Mar 2016

L’exposition «Sky. Plane. Girl» du photographe allemand Tilmann Krieg, inspirée du film Sky Plane Girl de la réalisatrice russe Vera Storozheva, se fait en trois chapitres. Le premier s’articule autour de la répétition, le deuxième étudie l’esthétique du mouvement et le troisième se consacre à la figure féminine. L’ensemble questionne l’infinité spatiale et temporelle, dans une atmosphère onirique.

AGENDA / PHOTO
Tilmann Krieg
Sky. Plane. Girl.

L’expression artistique de Tilmann Krieg se situe à la croisée des chemins entre photographie et peinture, narration séquentielle et abstraction. L’artiste a développé une technique inhabituelle autour du mouvement et de supports comme l’acier, le cuivre ou l’aluminium. Il sacrifie la dimension documentaire de la photo pour privilégier le travail de la lumière, offrant un traitement original du temps en photographie.

A la galerie Mansart, l’artiste présentera une exposition en trois chapitres, inspirée du film Sky Plane Girl de la réalisatrice russe Vera Storozheva. Chaque accrochage est un nouveau point de vue qui vient interroger le medium photographique.

Le premier, Sky, propose une construction spatiale autour de la répétition multiple d’une seule œuvre, travaillant la photo avant tout comme méthode. Le deuxième chapitre, Plane, se présente comme une narration visuelle basée sur la géométrie des formes et témoigne de l’intérêt de l’artiste pour l’esthétique du déplacement. Enfin, Girl renouera avec un accrochage classique pour aborder un des thèmes majeurs de l’œuvre de Krieg : la figure féminine.

Les règles de l’apesanteur, l’ordre chronologique et l’adjonction des ombres y empruntent la liberté propre au rêve, ce qui permet au spectateur de lui aussi glisser sur le temps. Il en émane une douce et inquiétante impression de «déjà vu». Ces représentations singulières de fractions du temps et sa nature fluente, à priori inintelligible, questionne aussi la manière de penser l’infinité, l’éternité, tout comme la métaphysique de l’immanent et du transcendant.

Vernissage

Vendredi 18 mars 2016, 19h
Vendredi 1er avril 2016, 19h
Vendredi 15 avril 2016, 19h

Informations
5, rue payenne
75003 Paris