DANSE

Scars of Our Revolution

06 Juin - 24 Juil 2014
Vernissage le 06 Juin 2014

Cinq artistes explorent la construction contemporaine de notre inconscient. Par une métaphysique de l’imperceptible, les œuvres proposées nous invitent à penser la création artistique comme le moyen de reconsidérer la pratique de l’invisible et l’imaginaire dans un monde hyper-virtualisé. L’exposition se tiendra dans la section Yvon Lambert On Paper.

Communiqué de presse
David Horvitz, Florence Jung, Sean Raspet, Brad Troemel, Andrew Norman Wilson
Scars of Our Revolution

Depuis le début de la Révolution numérique, l’individu ancré dans l’univers digital a été contraint de s’édifier une nouvelle dimension symbolique. La multiplication des moyens de communication, et plus encore peut-être leur virtualisation, a modifié notre rapport au monde perçu et redéfinit notre expérience de Soi et de l’Autre.

Retraçant selon une forme quasi topographique l’abondance de nos langages actuels, les différents artistes nous conduisent ainsi à nous interroger sur la constitution du sens. Par une métaphysique de l’imperceptible, les œuvres proposées pour l’exposition «Scars of Our Revolution» nous invitent à penser la création artistique comme le moyen de reconsidérer la pratique de l’invisible et l’imaginaire dans un monde hyper-virtualisé.

«Scars of Our Revolution» se présente telle une mise en évidence de l’absence nécessaire face à la démesure de la communication. Les œuvres se déployant au sein d’un espace-temps non réduit à celui de l’exposition, et donc de la représentation, se constituent comme pure présence. En opposition au simulacre et à la simulation, l’objet de la création abandonne ici sa matérialité première afin de confronter le spectateur à la disparition.

Cinq artistes participants:
David Horvitz, Florence Jung (en collaboration avec Nicolas Leuba), Sean Raspet, Brad Troemel, Andrew Norman Wilson

Vernissage
Vendredi 6 juin 2014