ÉCHOS | ECHOS
19 Déc 2016

Le salon macparis évolue

Le salon macparis s’est tenu en novembre dernier, à l’espace Champerret. Il rassemblait une centaine d’artistes autour de la peinture, de l’installation, de la photographie ou encore de la vidéo.

Le salon macparis évolue en 2017 afin de s’adapter à un environnement changeant.

Pourquoi changer ?

– Le modèle de macparis a beaucoup été copié par des manifestations à caractère strictement commercial, peu soucieuses de la qualité des travaux présentés. Dans l’esprit d’un trop grand nombre de personnes, la manifestation macparis est désormais perçue comme appartenant à cet univers mercantile.

– La participation demandée aux artistes, bien que ne représentant qu’un tiers du coût des opérations, élimine les artistes aux ressources les plus fragiles et prive macparis de pans entiers de la création contemporaine : jeunes artistes ou pratiques peu commercialisables (installations, performances, vidéos…)

– Le coût de la location et de l’installation de l’espace Champerret devient prohibitif dans un environnement de baisse continue des subventions.

Les évolutions

– La manifestation se tiendra désormais au Bastille Design Center. D’autres lieux sont en cours d’investigation.

– Le salon se tiendra deux fois par an, en mai et en novembre. D’autres dates s’ajouteront peut-être à celles-ci.

– Le salon durera six jours au lieu des quatre actuels.

– Le nombre d’exposants passera à deux fois une trentaine, au lieu d’une centaine auparavant, ce qui imposera une sélection encore plus stricte et, par conséquent, un niveau de qualité accru.

– Aucune participation aux frais ne sera demandée aux exposants.

Ce qui reste inchangé

– La volonté de présenter toutes les formes d’expression plastique contemporaine : peinture, dessin, gravure, sculpture, photographie, vidéo, installation, performance…

– Une sélection rigoureuse des exposants, sur dossier, puis visite d’atelier.

– Un espace pour chaque artiste suffisant pour lui permettre de présenter un échantillonnage significatif de sa production.

– La présence de l’artiste au milieu de ses œuvres pendant toute la durée de la manifestation.

– Pas de commissions perçues par macparis sur les ventes.

AUTRES EVENEMENTS ÉCHOS