DESIGN | OBJET

Seeing Glass – Big Round

Qui n'a jamais joué à compter ses reflets dans la vitre à triple vitrage d'un train ? Réflexion... Réfraction... Avec Seeing Glass, les designers Sabine Marcelis et Brit van Nerven livrent une série de miroirs jouant sur les propriétés optiques du verre. Focus sur la collection Seeing Glass - Big round.

Installé à Rotterdam (Pays-Bas), le Studio Sabine Marcelis cultive une approche matérialiste et magique du design. Autrement dit, un design d’objets jouant sur les propriétés physicochimiques des matériaux. Et ce, à l’aune de processus de fabrication capables d’amplifier l’expérience d’étonnement. La lumière et les matériaux à base de verre et miroir font ainsi amplement partie du travail de la designer Sabine Marcelis. Petit plongée dans cette recherche, à travers Seeing Glass (2013-en cours), un projet en perpétuel remaniement. Série d’objets en verre et miroirs, Seeing Glass s’appuie sur une étude des propriétés optiques du verre. Fruit d’un travail conjoint entre les deux designers Sabine Marcelis et Brit van Nerven, Seeing Glass connaît actuellement trois déclinaisons. À savoir Seeing Glass – Offround collection (2013), Seeing Glass – Big round (2015) et Seeing Glass – Offround Hue (2016).

Seeing Glass de Sabine Marcelis et Brit van Nerven : jeux de miroirs et de lumière

Jeux de lumières, de verres, de miroirs, de couleurs et teintes… La série Seeing Glass module les longueurs d’onde et éparpille les rayons, pour mieux amplifier les phénomènes de réfraction et réflexion. Le miroir ordinaire se doit d’être invisible : il disparaît dans ce qu’il reflète. Et à moins de faire partie d’une attraction de foire, il est censé tendre vers la plus parfaite des restitutions. Autrement dit, avoir un fort pouvoir de réflexion, et des indices de réfraction très maîtrisés. Dès lors que la lumière se disperse : l’image se brouille et se démultiplie. Déjouant l’attendu de perfection, avec Seeing Glass Sabine Marcelis et Brit van Nerven décuplent les possibilités. Ludique et réalisée en partenariat avec des fabricants de verre et miroir, la série se fait expérimentale. Les pièces mobilisent différentes combinaisons de teintes, couches et matériaux, à la recherche d’effets inattendus.

Seeing Glass – Big Round : l’expérience de la démultiplication des teintes et reflets

Là où le miroir classique se fait invisible, les pièces de Seeing Glass captent au contraire toute l’attention. En jouant aussi bien avec la perception visuelle des spectateurs qu’avec l’environnement. Le dispositif est simple et poétique : il mobilise différentes couches de verre, ainsi que de fines pellicules colorées métallisées. Le tout modifiant l’expérience des couleurs et des profondeurs au sein de la surface réflexive. Triple, quadruple, quintuple vitrage… Dégradés de teintes ou coloration solides… Structuration géométrique de l’espace de réflexion… Chaque pièce de la collection Seeing Glass – Big round fonctionne comme un agent lumineux actif. Projection de reflets colorés, démultiplication des éléments réfléchis, assombrissement ou déplacement des espaces reflétés… Tout en ciblant des segments de longueurs d’onde spécifiques : tons ors, tons bleus… Certaines pièces allant même jusqu’à combiner deux teintes… Pour une collection, Seeing Glass – Big round, où le miroir devient producteur d’images.