DESIGN | EXPO

Sculptures Utilitaires 1970-1975

17 Jan - 24 Jan 2018

En parallèle d'une vente aux enchères d'exception, Sotheby's Paris présente "Sculptures Utilitaires 1970-1975". Une exposition monographique, consacrée aux œuvres design de Pierre Cardin. Avec une vingtaine de pièces d'anthologie du créateur de mode, entre bois laqué et design futuriste.

Exposition exceptionnelle, Sotheby’s présente « Sculptures Utilitaires 1970-1975 », de Pierre Cardin. Au menu, une semaine pour redécouvrir les premières pièces de mobilier design du créateur de mode. Meubles en bois laqués à l’élégance futuriste et japonisante, les pièces de Pierre Cardin captivent les regards par leurs formes à la fois épurées et audacieuses. Pour cette exposition sont ainsi réunis vingt-cinq meubles (chaises, lampes, tables, cabinets, commodes…) aux volumes amples et ergonomiques. S’inspirant de formes organiques (noisette, lune, vague, champignon…), les Sculptures Utilitaires de Pierre Cardin cultivent l’arrondi. Avec un bois soigneusement poli, aux reflets chatoyants. Éclats de bois brut, de noir, de rouge, de pourpre, de lapis lazuli… Chaque pièce offre un concentré de luxe, comme autant de coffrets précieux.

« Sculptures Utilitaires 1970-1975 », de Pierre Cardin : bois laqué et conquête spatiale

Déjà bien implanté dans la mode parisienne et alors identifié comme créateur d’une mode futuriste, Pierre Cardin s’aventure dès 1970 du côté du design. Inspiré par la conquête spatiale, il pousse la coquetterie jusqu’à être le premier civil à revêtir la combinaison spatiale de Buzz Aldrin. Vêtements à formes trapézoïdes ou tubulaires, avec extrusions ou rondeurs d’ovnis, Pierre Cardin développe un vocabulaire formel marqué par l’expansion. Dans une société redéfinissant ses rapports à l’espace, Pierre Cardin lance alors une collection de meubles : les Sculptures Utilitaires. Depuis lors, cette collection n’a cessé de s’étoffer, avec des créations cultivant brillance et géométrie pop. En important notamment le drapé du textile dans le champ du design, pour des meubles ondoyants (séries Boa et Cobra, par exemple). Couleurs vives, ergonomie léchée, les pièces de Pierre Cardin conjuguent audace et raffinement.

Une exposition design de meubles et pièces d’anthologie (années 1970)

L’exposition « Sculptures Utilitaires » organisée par Sotheby’s offre ainsi l’occasion de découvrir des pièces d’anthologies de Pierre Cardin. Tel le cabinet Champignon (1979), ou la commode Tête de lune (1978). Sans oublier la table Vague (1978), en bois laqué noir, agrémenté de bande de lapis lazuli. Si certaines de ces pièces sont toujours éditées, toujours en bois laqué, c’est dans une forme néanmoins actualisée, intégrant par exemple un éclairage LED. Ici, Sotheby’s présente quelques-unes des pièces originales des années 1970. Ayant le bois laqué pour colonne vertébrale, le design dePierre Cardin, n’a pour autant jamais cessé d’explorer les autres matières, sous forme d’inclusions et étonnants alliages. Créant ainsi des combinaisons entre bois précieux (ébène de Macassar…) et matières industrielles (caoutchouc, acier brossé, polyuréthane…). Conjuguant traditions et futurisme, le design raffiné de Pierre Cardin importe ainsi un savoir-faire ancestral (ébénisterie) dans une société experte en ingénierie des matériaux.