ART | EXPO

Per Kirkeby

03 Mar - 14 Avr 2018
Vernissage le 03 Mar 2018

L’exposition consacrée à l’œuvre de Per Kirkeby à la galerie parisienne Almine Rech rassemble des peintures et des sculptures réalisées depuis les années 1980 par cet artiste danois figurant parmi les plus importants de sa génération. On redécouvre une œuvre où priment le travail de la matière, la couleur et la lumière.

L’exposition « Per Kirkeby » à la galerie Almine Rech de Paris réunit des peintures et des sculptures de l’artiste danois qui figure parmi les représentants majeurs de l’art contemporain scandinave.

La couleur et la lumière sont au centre de l’œuvre de Per Kirkeby

L’exposition présente une sélection de peintures et de sculptures en bronze de Per Kirkeby couvrant une part importante de sa carrière, depuis les années 1980. Elle fait suite à l’exposition personnelle intitulée Brick Sculpture (1966-2016) qui avait été consacrée à Per Kirkeby au Palais des Beaux-Arts de Paris fin 2017.

Les peintures de Per Kirkeby sont centrées autour de la couleur et de la lumière. Traitée comme une matière, la peinture est soumise à des variations, sa couleur changeant selon la luminosité, et révèle la capacité des couleurs à faire naître des émotions. Ainsi dans le tableau intitulé Urwald, peint en 1988, des éclats de lumière et de couleur émergent de masses sombres, un contraste qui exprime le chaos comme source de la forme.

De la peinture à la sculpture, un même travail sur la matière pour Per Kirkeby

La couleur et la lumière sont les supports narratifs des compositions abstraites de Per Kirkeby : elles suggèrent les forces qui sont à l’œuvre dans la nature et dans ses incessantes transformations. Ainsi dans le tableau Untitled de 1999, une forme de couleur vert-jaune s’oppose aux teintes bleues, vert olive et brunes qui l’entourent, évoquant un paysage où la pierre, la glace, la végétation sont le champ de bataille du temps.

La pratique picturale de Per Kirkeby, caractérisée par le travail sur la texture et la création de nouvelles matérialités, l’a naturellement amené à franchir le pas entre peinture et sculpture, à partir des années 1980. Les pièces comme celles de la série Torso, celles intitulées Liegender Arm – Kopf et Arm témoignent du traitement particulier auquel Per Kirkeby soumet la surface du bronze. Au lieu d’un rendu lisse traditionnel, c’est sous une apparence rugueuse, irrégulière que se présentent ces formes inspirées du corps humain mais évocatrices d’éléments organiques pétrifiés, marqués par le passage du temps.