DESIGN | EXPO

Observeur du design 2019

04 Déc - 06 Jan 2019
Vernissage le 03 Déc 2018 à partir de 19:00

Chaque année, depuis 1999, l'Observeur du design met en lumière de nouveaux projets de design. Fêtant ses vingt ans, l'exposition "Observeur du design 2019" fait coup double : elle présente les dix nouvelles Étoiles 2019, tout en s'offrant une rétrospective 1999-2019.

2019 marque le vingtième anniversaire de l’Observeur du design. Soit l’occasion de fêter l’évènement par une exposition au caractère double. Avec d’une part la présentation des Étoiles 2019 — dix projets lauréats pour la cuvée 2019. Et d’autre part, une rétrospective des Étoiles antérieures, remontant jusqu’à 1999. Le tout formant ainsi une exposition dense, « Observeur du design 2019 », dessinant une dynamique combinant chemin accompli et élan prospectif. Scénographiée par Maximum, l’exposition « Observeur du design 2019 » joue la carte de la sobriété. Car comme l’explique très simplement l’atelier Maximum : les limitations budgétaires actuelles rendent hors de propos le fait d’aller concevoir un dispositif aussi onéreux que jetable. Placée sous le signe de la parcimonie et de l’ingéniosité, l’exposition utilise des chutes industrielles pour présenter les pièces. Étoiles antérieures, comme Étoiles 2019. Pour une plongée dans un design prospectif et réaliste, conscient de ses responsabilités.

Exposition « Observeur du design 2019 » : Les Étoiles 2019 et la rétrospective 1999-2019

Évènement annuel, l’Observeur du design décerne chaque année des Étoiles pour récompenser et soutenir une sélection de projets aussi innovants que prometteurs. L’Observeur du design est organisé, depuis 1999, par l’APCI (Agence pour la promotion de la création industrielle). Le but : mettre en lumière des projets de design français. Et les accompagner sur la scène européenne comme internationale. Chaque année une cérémonie est ainsi organisée pour la remise des Étoiles de l’Observeur du design. Et les Étoiles font ensuite l’objet d’une exposition itinérante (aux trajectoires variables). Pour l’année 2019, dix projets ont ainsi été dévoilés le 3 décembre 2018, au Pavillon de l’Arsenal. Les critères de sélection ? Ont été retenus les projets qui, a priori, ont paru être les plus visionnaires en termes de valeur d’usage. Autrement dit : des projets plutôt économes et simples, à produire comme à utiliser. De ces objets qui facilitent la vie.

Les 10 Étoiles de l’Observeur du design 2019 exposées au Pavillon de l’Arsenal

Parmi les dix Étoiles 2019 figure notamment la poignée Ergo NaturOvert (Chris Thelisson, Fiskars, 2018). Soit une poignée ergonomique pour outils de jardin — binettes, râteaux, grattoirs oscillants… Dans un contexte de réduction des produits phytosanitaires, le désherbage manuel prend le relais. Un relais qui peut être douloureux pour le dos. D’où l’utilité de revoir l’ergonomie des outils. Autre Étoile 2019, le projet Une place en terrasse (2017), de la designer Manon Véret. Soit une collection de chaises, miroirs et étagères, réalisée avec la Maison Gatti. Pour des pièces typiques du troquet parisien. Mais qui conjuguent artisanat et matériaux innovants. Ici, rotin et Rilsan — un polyamide biosourcé. Autrement dit, un polymère thermoplastique élaboré à partir d’un matériau renouvelable : l’huile de ricin. Le designer Martin Vandendriessche a également reçu une Étoile pour Melomind (MyBrain Technologies, 2016). Un casque favorisant la sensation de bien-être — comme un massage des neurones.

1999-2019 : une exposition rétrospective et prospective

Chaussures pour aviron (Boat S.H.A.R.K. Shoes, de François-Xavier Martouzet, Christian Sturtzer, 2017)… Ventilateur toutes saisons (Williwaw, de Stéphane Thirouin, 2017)… Habitat écologique (Ôzento, Agence Fritsch Durisotti, 2016)… Les Étoiles 2019 offrent un panel condensé de propositions ergonomiques, économiques et responsables. Le tout s’appuyant sur une rétrospective 1999-2019, permettant ainsi d’évaluer l’ampleur des changements (de mentalités comme d’usages). Pour une exposition énergique et efficace, à découvrir au Pavillon de l’Arsenal.