DESIGN | OBJET

Light-fragments

Hommage aux luminaires Akari du sculpteur américain Isamu Noguchi, la collection des Light-fragments, de Nendo, actualise la sculpture lumineuse. Minimalistes et complexes, les Light-fragments propagent une luminosité douce, très précisément diffuse.

Avec Light-fragments, le studio de design japonais Nendo (Oki Sato) rend hommage à la célèbre série des lampes Akari, conçue par l’artiste américain Isamu Noguchi (1904-1988). La collection Light-fragments se déploie ainsi sous forme de luminaires au design minimaliste et élaboré. Des pièces géométriques et anguleuses, qui émettent une lumière à la blancheur éclatante, mais diffuse. Entre transparence et voile tamisé, les Light-fragments conjuguent massivité et flottement. Comme une transposition de la dynamique des lampes Akari. Créée à partir de 1951, la série Akari est avant tout fabriquée à la main, à partir de washi (papier) et de bambou. Montées sur de fines tiges métalliques noires, ces lampes baignent l’espace d’une lumière douce. Devenues le symbole du lustre japonais, leurs déclinaisons globuleuses en papier ne cessent, depuis lors, de faire le tour du monde. Mais, sculpteur sur pierre, Isamu Noguchi les appréhendait davantage comme des sculptures lumineuses.

Collection Light-fragments de Nendo : un hommage aux lampes d’Isamu Noguchi

Né à Los Angeles, Isamu Noguchi aura été artiste, sculpteur et designer. Son œuvre est notamment exposée dans le musée qu’il a ouvert à New York en 1985, le Noguchi Museum. Depuis février 2018 (et jusqu’à janvier 2019), le Noguchi Museum présente une exposition conçue par Valérie Maltaverne, directrice du studio de design parisien Ymer&Malta. Intitulée « Akari Unfolded » [Akari déplié], l’exposition réunit six designers, pour une variation autour de la série Akari. Faisant partie de ces six designers, le studio Nendo a ainsi conçu une série de lampes, Light-fragments, dans l’esprit des lampes d’Isamu Noguchi. Revenant aux sources de la sculpture sur pierre, Nendo a imaginé ce qu’aurait été Akari s’il s’était agi de pièces directement sculptées dans des blocs de lumière. Éléments en résine, les éclats de Light-fragments s’apparentent à des fragments de lumière.

D’Akari à Light-fragments : sculptures de lumière et poésie de la réfraction

Pour obtenir ce rendu, deux fines plaques de résine acrylique ont d’abord été assemblées. L’une transparente, l’autre blanche. L’ensemble a été poli à la main, de façon à obtenir des dégradés évanescents, de l’opacité à la transparence. Ces fragments ont ensuite été incorporés dans des cubes de résine acrylique, transparente et incolore. Comme des fragments en suspension. Reprenant l’idée directrice d’Akari, Light-fragments installe une sensation de lumière naturelle dans l’espace de vie. Le nom du luminaire Akari [明] se composant de deux kanjis : soleil et lune. Suivant le rapport de diffusion indirecte, avec une visibilité par reflets, les Light-fragments sont cerclés d’un fin tube d’aluminium noir, dans lequel sont disposées des LED [Lampes à diode électroluminescente]. Habilement dissimulées dans cette tige évoquant les pieds d’Akari, les ampoules éclairent le cube de résine. Lequel, à son tour, réfracte diversement les rayons lumineux. Comme la lune, redistribuant la lumière du soleil.