DANSE | SPECTACLE

Moto-cross

08 Fév - 10 Fév 2017

Les Subsistances présentent Moto-cross de Maud Le Pladec. Nouvelle création, ce spectacle associe danse, musique et texte, pour se tourner vers un passé où l’autobiographie devient légende personnelle.

Interprète pour Loïc Touzé, Herman Diephuis, Mathilde Monnier ou encore Boris Charmatz, la danseuse et chorégraphe Maud Le Pladec crée depuis 2010 ses propres spectacles. Ainsi les pièces Professor et Poetry sont-elles successivement montées en 2010 et 2011, elles-mêmes suivies en 2012 du projet To Bang on a Can, triptyque commençant par Ominous Funk et Démo en 2012, suivi de Democracy en 2013, et s’achevant sur Concrete en 2015. Solo nouvellement créé, Moto-cross est une pièce autobiographique qui prolonge le travail de Maud Le Pladec sur les rapports entre danse, musique, et texte.

Danse et musique contemporaine de Professor à Moto-cross

Dans toutes les créations de Maud Le Pladec, la musique contemporaine occupe une place centrale. Ses deux premières pièces, Professor et Poetry, sont ainsi construites autour de la partition du compositeur Fausto Romitelli ; les pièces qui suivent l’étant autour des compositeurs David Lang, Julia Wolfe, et Michael Gordon. Et ses choix musicaux se fondent certainement sur une caractéristique commune à tous ces musiciens. Ceux-ci appartiennent certes au courant de la musique contemporaine ou « savante » mais s’ouvrent à cette musique « basse » ou populaire qu’est le rock. Tous ces compositeurs, remarque Maud Le Pladec, travaillent aussi à partir de l’impulsité propre à ce genre musical : « Si ces pièces suscitent mon intérêt, c’est que derrière une écriture exigeante, semblant respecter les modèles de la musique spectrale ou postsérielle, se cache le pouvoir subversif du son au service de la manipulation du temps, de nos attentes et de nos envies formelles. »

Moto-cross

Chacune des créations de Maud Le Pladec associe donc étroitement danse et musique et ne manque pas d’insister sur les rapports entre musique « live » et musique enregistrée, entre danse et texte. Moto-cross obéit à cette même « logique » formelle bien que Maud Le Pladec change cette fois de registre musical, passant de la musique savante à la musique pop. Cette pièce se présente telle une suite de tubes privilégiant le format de la simple chanson à celui des grandes pièces musicales.

Reprenant une forme associant danse, musique, et texte, Moto-cross est une autobiographie rassemblant à la fois des textes d’Eléonore Weber, Vincent Thomasset, et Maud Le Pladec elle-même. « Moto-Cross parle de l’enfance, de l’intime et du politique, de l’émancipation sociale, de toute une époque en fait, dit-elle. La pièce parle également de motocross, qui était la passion de mon père, et ma hantise. Mais est-ce qu’on ne se construit pas finalement à partir de ce qu’on rejette ? »