DANSE | SPECTACLE

Monuments en mouvement. Hydre

23 Juil - 24 Juil 2016
Vernissage le 23 Juil 2016

Le chorégraphe Yuval Pick présente, au Monastère Royal de Brou, la pièce Hydre, spécialement créée pour la manifestation «Monuments en mouvement». Hydre tente de représenter par l’acte chorégraphique la mémoire et l’architecture du lieu sacré qui lui sert d’écrin.

Yuval Pick
Monuments en mouvement. Hydre

La manifestation «Monuments en mouvement» a été lancée en 2015 à l’initiative du Centre des monuments nationaux (CMN). Elle revient cette année pour faire se rencontrer de nouveau les arts de la danse, du cirque et de l’architecture. Neuf monuments nationaux sont investis par neuf artistes, chorégraphes ou circassiens, devenant le temps d’une soirée l’écrin de leurs créations. A l’occasion de cet événement, le chorégraphe Yuval Pick répond à la commande du CMN et crée Hydre.

Lorsque Yuval Pick imagine sa pièce pour le Monastère Royal de Brou, il est animé par la question suivante: comment révéler le vécu d’un lieu chargé de mémoire par le mouvement dansé et la musique? Le chorégraphe décide alors que l’acte chorégraphique de sa création s’appuiera sur deux dimensions essentielles: la verticalité des lignes de l’architecture et de la vie religieuse et l’horizontalité de la vie quotidienne et des pérégrinations des spectateurs et des danseurs dans l’espace. Hydre se présente comme un parcours en trois étapes.

Le spectacle commence dans le premier cloître où trois danseurs accueillent le public avec une performance confrontant le geste à une diffusion sonore créée spécifiquement pour l’espace du monastère. Le public est ensuite invité à rejoindre l’église dans laquelle se joue un duo féminin mettant en jeu la danse, la musique et la sonorisation des espaces. L’église devient alors un cœur battant au rythme des respirations amplifiées des interprètes. Enfin, le parcours s’achève dans le grand cloître où les spectateurs découvrent une pièce interprétée par les cinq danseurs de la compagnie et marquée par la puissance de l’incarnation et la relation avec l’espace commun de vie qu’est le grand cloître.

chorégraphie: Yuval Pick
lumières: Ludovic Bouaud
costumes: Pierre-Yves Loup-Forest
conseil scénographique: Bénédicte Jolys
son: Raphaël Guenot
avec: Julie Charbonnier, Madoka Kobayashi, Jérémy Martinez, Adrien Martins, Alexander Standard