DESIGN | PRIX

Maison&Objet Projets 2017, Rising Talent Awards

08 Sep - 12 Sep 2017

Prix décerné à l’occasion de Maison&Objet Projets 2017, les «Rising Talent Awards» sont attribués à de jeunes designers français. L’édition 2017 récompense dix designers pouvant alors exposer leurs plus récentes créations dans un espace qui leur est entièrement dédié.

Selon une tradition désormais établie, le salon Maison et Objet entend promouvoir le travail des jeunes créateurs français. Répondant à une telle intention, les «Rising Talent Awards» sont décernés à ceux représentant la prochaine génération de designers en leur consacrant un espace d’exposition particulier.

Cette édition 2017 des «Rising Talent Awards» récompense des designers issus de l’Ecole Nationale Supérieure de Création Industrielle, l’ENSCI – Les Ateliers. Claire Lavabre, Alexandre Echasseriau, Julien Phedyaeff et Christopher Santerre, Luce Couillet, Lysandre Graebling, Samy Rio, Raphaël Pluvinage et Marion Pinaffo, et Jean-Baptiste Fastrez sont les récipiendaires des «Rising Talent Awards» 2017.

«Rising Talent Awards» 2017 : Claire Lavabre

Parmi les designers récompensés, Claire Lavabre, diplômée de l’ENSCI – Les Ateliers en 2012, conjugue les activités de designer et de photographe. Avant de fonder son propre studio de design et d’architecture d’intérieur, Claire Lavabre a collaboré avec les frères Bouroullec, Leon Ransmeier, Inga Sempé, ainsi que l’agence d’architecture d’intérieur Deroo.

Claire Lavabre aime à jouer des dispositifs de miroirs et des lumières comme le montre des créations telles Horizon Light ou Reflet. Quel que soit le dispositif optique adopté, Claire Lavabre invente des jeux de vision démultipliant les images. Chacune de ses installations invite à réfléchir aux thèmes de l’identité, de la dualité et de la vanité par-delà la seule fascination du reflet.

«Rising Talent Awards» 2017 : Alexandre Echasseriau

Diplômé de l’ENSCI – Les Ateliers en 2013, et formé au travail des métaux à l’Ecole Boulle, Alexandre Echasseriau reste fortement influencé par les métiers et l’artisanat anciens. Ses créations témoignent d’une telle influence, Alexandre Echasseriau utilisant des matériaux traditionnels, mais n’hésitant pas à recourir à la technologie, dont la Fab Lab Machine est un exemple. De même, il mobilise des techniques peu communes ou récentes.

«Rising Talent Awards» 2017 : Julien Phedyaeff et Christopher Santerre

Travaillant de concert depuis 2015 au sein de leur société, L’Increvable SAS, Julien Phedyaeff et Christopher Santerre ont un goût prononcé pour le prototypage. Tous deux poursuivent un travail de recherche et de réflexion sur les modes de consommation contemporains. Cet intérêt les conduit naturellement à concevoir différemment les appareils ménagers traditionnels comme le lave-linge ou le réfrigérateur. Christophe Santerre a pu ainsi concevoir un réfrigérateur ne fonctionnant pas à l’électricité alors que Julien Phedyaeff a imaginé un lave-linge à l’architecture évolutive qui peut être réparé. L’Increvable SAS conçoit donc des produits durables et évolutifs pouvant être réparés.

«Rising Talent Awards» 2017 : Luce Couillet

Diplômée de l’ENSCI – Les Ateliers en 2010, Luce Couillet se spécialise dans la conception de matières, de matériaux et de produits textiles dans son atelier de recherches, Matières Ouvertes, qu’elle fonde en 2011. Sélectionnant des fibres pour leurs qualités techniques et esthétiques, Luce Couillet s’intéresse plus particulièrement à l’innovation et à la recherche et au développement low-tech, qu’elle met en œuvre en pratiquant le tissage artisanal et en proposant à divers secteurs d’activités une matériauthèque. Elle crée en 2017 un laboratoire textile pour architectes et décorateurs d’intérieur après avoir rejoint le showroom parisien DINES.

«Rising Talent Awards» 2017 : Lysandre Graebling

Formée au stylisme puis au design textile à l’ENSCI – Les Ateliers, Lysandre Graebling travaille d’abord dans l’ameublement chez Hermès, et rejoint Sonia Rykiel pour y dessiner les motifs et les imprimés de la collection destinée aux enfants. Fondant le studio de dessin Tohu-Bohu en 2015, Lysandre Graebling crée des motifs pour les secteurs de la mode, de l’ameublement et du packaging, tout en aidant les marques à développer des motifs exclusifs.

«Rising Talent Awards» 2017 : Samy Rio

D’abord formé à l’ébénisterie puis au design industriel à l’ENSCI – Les Ateliers, le travail de Samy Rio ne dissocie pas artisanat et industrie, comme le montre on projet de recherche consacré à l’industrialisation de tubes en bambou.

«Rising Talent Awards» 2017 : Raphaël Pluvinage et Marion Pinaffo

Le projet Papier Machine marque en 2015 le début de la collaboration de Raphaël Pluvinage et Marion Pinaffo. Si celle-ci s’inspire du folklore populaire pour créer des objets se voulant particuliers et intuitifs, Raphaël Pluvinage s’attache aux technologies contemporaines et à leur portée esthétique, sociale, et politique.

«Rising Talent Awards» 2017 : Jean-Baptiste Fastrez

Après avoir travaillé avec Ronan et Erwan Bouroullec à sa sortie de l’ENSCI – Les Ateliers, Jean-Baptiste Fastrez crée son studio pour concevoir des objets combinant travail artisanal et technologie. Jean-Baptiste Fastrez travaille avec des marques telles Moustache, la Manufacture de Sèvres, ou Kvadrat, et ses créations exposées notamment à la galerie VIA à Paris ou au Grand-Hornu en Belgique.