ART | EXPO

Lyot

13 Mai - 14 Août 2011
Vernissage le 12 Mai 2011

Boulimique et érudit, c’est par la fusion de références multiples que Julien Carreyn produit des oeuvres à l’aspect faussement désuet, mêlant l’abstraction à la figuration.

Communiqué de presse
Julien Carreyn
Lyot

À l’instar des oeuvres mystérieuses du symboliste belge Fernand Khnopff –compositions peuplées de femmes hiératiques, inaccessibles et au regard trouble, ou paysages renvoyant au monde du rêve–, les images de Julien Carreyn (né en 1973 à Angers; vit et travaille à Paris) évoquent un passé disparu, englouti dans le vague des souvenirs.

L’artiste photographie des modèles qu’il fait poser dans des intérieurs saturés d’objets à haute valeur culturelle et symbolique. S’en suit un long travail d’atelier solitaire et minutieux pour faire naître, par le biais de techniques d’impression obsolètes, des dessins et des photographies qui sont ensuite assemblés en séries et disposés sous vitrine tels des vestiges culturels.

Julien Carreyn a un désir d’imaginaire et d’esthétisme. Particulièrement intéressé par des techniques de reproduction anciennes et/ou rudimentaires, il a choisi de privilégier le dessin en tant que processus créatif pour tenter de créer un nouveau langage.

Boulimique et érudit, c’est par la fusion de références multiples qu’il produit des oeuvres à l’aspect faussement désuet, mêlant l’abstraction à la figuration, associant un certain réalisme fragmenté aux images subconscientes et aux rêves, et ayant la particularité de rester parfaitement ouvertes.

Julien Carreyn a notamment participé à des expositions à la Fondation d’Entreprise Ricard à Paris (Une Expédition, commissariat de Stéphane Calais, 2009), au Mac/Val de Vitry-sur-Seine (collection du FRAC Ile-de-France, 2008) et au CNEAI de Chatou (Salons boudoirs et antichambres, 2002). Il a publié plusieurs livres d’artistes, dont Les Demoiselles de Vienne en collaboration avec Pierre La Police (Editions Cornélius, Paris, 2008). Julien Carreyn est représenté par la Galerie Crèvecoeur à Paris.