ART | EXPO

Gifts to Kings

07 Avr - 16 Sep 2018
Vernissage le 07 Avr 2018

L’exposition « Gifts to Kings » au MRAC Occitanie / Pyrénées-Méditerranée de Sérignan, première en Europe de Lubaina Himid, réunit des installations et peintures de cette figure du Black Art Mouvement qui depuis plus de trente ans explore les questions de l’esclavage, du colonialisme et de l’invisible représentation des africains dans l’histoire de la peinture artistique, sociale et politique de la diaspora africaine.

L’exposition « Gifts to Kings » au Musée régional d’art contemporain Occitanie / Pyrénées-Méditerranée, à Sérignan, retrace le parcours de Lubaina Himid, figure importante du Black Art Mouvement, à travers des installations et peintures.

Lubaina Himid, figure importante du Black Art Mouvement

L’exposition revient sur la carrière de Lubaina Himid qui, depuis plus de trente ans, explore l’identité de la diaspora africaine et souligne son invisibilité sociale, politique et artistique. Balayant l’ensemble de sa production, elle présente un ensemble d’œuvres dont la plus récente, Le Rodeur, a été réalisée en 2017, et la plus ancienne, Freedom and Change, en 1984.

La pratique de Lubaina Himid mêle des peintures et installations fortement marquées par son goût pour la mise en scène et le théâtre. Adoptant une esthétique joyeuse et attirante, caractérisées par des couleurs vives, ses créations se réapproprient la peinture européenne et les associent à des éléments de l’histoire africaine pour explorer le pouvoir d’évocation de l’image. A travers elles, Lubaina Himid aborde les thèmes de l’esclavage, du colonialisme et de la représentation des Africains dans la peinture européenne.

« Gifts to Kings » : Lubaina Himid explore l’esclavage, le colonialisme et de la représentation des Africains

Le titre de l’exposition, « Gifts to Kings » (Cadeaux aux rois), reprend le titre original de la grande installation Naming The Money. Les cadeaux qu’il évoque sont à la fois le contingent d’esclaves africains offerts par le roi de France au roi d’Espagne et celui que représente la possibilité d’un dialogue avec le public, illustration de la volonté de Lubaina Himid d’ouvrir un débat apaisé sur ces questions.

L’installation Naming the Money, réalisée en 2004, nous introduit dans une foule de personnages faits de plaques de contreplaqué découpées et peintes, qui représentent les Africains tels qu’ils apparaissent dans la peinture occidentale : en tant que serviteurs, artisans et ouvriers. En les extrayant de leur contexte pictural pour les représenter de façon unitaire et en trois dimensions, Lubaina Himid les réinvestit de leur individualité, de leur histoire et de leur dignité.

L’œuvre historique et emblématique intitulée A Fashionable Marriage, créée en 1986, reprend à travers une installation inspirée par la mise en scène théâtrale et constituée de figures en contreplaqué peint, de dessins et de collages, les personnages et les motifs de la célèbre série d’estampes Marriage A-la-Mode, réalisée en 1743 par l’artiste anglais William Hogarth. A partir de l’œuvre originale, transcription à la manière d’un roman graphique des étapes d’un mariage bourgeois du XVIIe siècle unissant un noble désargenté et une roturière fille de cultivateurs de tabac, Lubaina Himi, livre une œuvre critique ciblant la politique britannique sous le mandat de Margaret Thatcher.