DANSE | SPECTACLE

Littéral, June Events 2017

17 Juin - 17 Juin 2017

Le Théâtre de l'Aquarium présente Littéral de Daniel Larrieu, un spectacle ironique et engagé retraçant l’histoire de la vision du mouvement et de l’écriture chorégraphique qui a toujours été sienne.

Dans le cadre de l’édition 2017 du festival June Events, Daniel Larrieu présente sa dernière création, Littéral, une pièce pour six danseurs.

Littéral : l’impératif de transmission

Dernière création de Daniel Larrieu, Littéral ne manque pas de répondre aux propos et aux intentions du Directeur du centre chorégraphique national de Tours, Thomas Lebrun qui a souhaité «un Tours d’horizons pour une émergence de mémoires, avec des chorégraphes qui transmettent, qui réfléchissent, qui pensent et militent, forts de leurs parcours. Car il n’y a pas que les jeunes dans la vie. Et si les jeunes chorégraphes, les émergents, sont là aujourd’hui, c’est grâce à ces pionniers de la danse contemporaine.» La pièce de Daniel Larrieu met en effet en scène son soixantième anniversaire bien qu’elle n’en fasse pas, précise-t-il, son objet premier. Daniel Larrieu joue simplement d’une telle idée, d’un tel fait, comme le montre la scénographie volontairement ironique peut-être, soixante balais étant suspendus au-dessus du plateau.

Littéral n’est donc pas le récit d’une vie mais, davantage, la volonté affirmée de «rappeler l’importance d’une démarche plus proche des poètes, discrète, bâtie par la seule force du geste et du mouvement en construction.» Dès lors, le titre même de la pièce enjoint de faire le départ entre le sens premier et second à donner à toute chorégraphie, entre sa part abstraite de l’ordre de l’interprétation, et sa part purement sensible qui conduit à se laisser porter par le seul mouvement.

Littéral

Littéral se compose de trois courtes parties. La première se présente sous la forme d’un solo de dix minutes interprété par Daniel Larrieu pour lequel ce dernier a conçu ce qu’il appelle «une sorte de partition singulière» annonçant la troisième et dernière pièce. Ce solo est suivi d’une pièce de trente minutes écrite par le compositeur Quentin Sirjacq dans laquelle chaque danse révèle une chorégraphie minimaliste et découpée. Cette même commande musicale est complétée dans la dernière pièce par la partition originale de Karoline Rose. Pièce en trois actes, Littéral se développe selon trois univers musicaux différents pour retracer l’histoire de la vision du mouvement et de l’écriture chorégraphique qui a toujours été celle de Daniel Larrieu.