DESIGN | OBJET

Contrast

Les luminaires Contrast, du designer Julien Carretero, procèdent de l'exploration. S'emparant de tuyaux industriels métalliques, Julien Carretero leur applique des coupes transversales. Une béance intérieur-extérieur en forme de contraste, accentué par des traitements expérimentaux.

Designer européen, Julien Carretero est né en banlieue parisienne. Il a étudié le design industriel en France et en Angleterre, puis le design contextuel à Eindhoven au Pays-Bas, tout en travaillant pour le designer Maarten Baas. En 2012, il installe son Studio Julien Carretero à Bruxelles. Cultivant la même mobilité dans sa création, Julien Carretero conjugue design d’objet, mobilier, luminaires, processus, expositions, design d’intérieurs… Pour une démarche qui questionne, avec une gourmandise ludique, les méthodes de production contemporaines. Entre artisanat et industrie lourde, ses pièces jouent sur les topographies (To Be Continued, 2007 ; Demiurge, 2014), tout en faisant appel à des méthodes aux échos ancestraux (Drag, 2009 ; In Situ, 2010). Entre design et art, ses créations interrogent également les attentes des spectateurs ou utilisateurs. Avec Contrast (2013), Julien Carretero livre une série de luminaires expérimentaux, confrontant industrie et artisanat.

Luminaires Contrast de Julien Carretero (éd. Victor Hunt) : magie des tubes et tuyaux

La série Contrast est une série de luminaires conçue en 2013 pour Victor Hunt, une galerie bruxelloise dédiée au ‘designart’. Tournée vers les émergences, Victor Hunt Designart Dealer promeut un design audacieux et précieux, à l’échelle internationale (via Design Miami / Basel, notamment). Hétéroclite dans ses matériaux, la collection Contrast mobilise bronze, cuivre, laiton, aluminium, acier au carbone, acier inoxydable… Sous forme de tuyaux industriels. La série joue sur les propriétés physiques des matériaux (poids, couleurs, textures, réflexivité…). Les tuyaux sont coupés suivant des plans simples, pour mieux être convertis en sources lumineuses. En résultent des pièces étranges, diffusant un halo lumineux. Pour autant de types de tuyaux scindés, laissant percevoir leur intérieur au gré de coupes transversales diversement réalisées. Par fraisage à commande numérique, au laser, ou encore à la main : les ouvertures ainsi créées mettent en valeur le contraste intérieur / extérieur.

Oxydation, laquage, polissage, brossage… Le design à l’assaut du métal industriel

Avec Contrast, les éléments de base (tuyaux et tubes industriels) ont d’abord pour fonction de relier des entités. D’assurer le passage d’un contenu X, entre un point A et un point B. Le plus souvent : un fluide. En tant que conteneurs, leur étanchéité est requise et la vision de leur intériorité est plutôt réservée aux professionnels. Ici transformés en objets autonomes, à contempler, la série Contrast leur conserve cependant une dimension de trajectoire. En tant que vecteurs de lumières et couleurs, sinon d’émerveillement. À l’aune de  coupes s’apparentant presque à des vues de dessins techniques. Tandis qu’au niveau du traitement, Julien Carretero diversifie là encore les options. Laquage, anodisation, polissage, brossage, patinage, oxydation naturelle… Féérie où les fils et tuyaux s’emmêlent, dans un joyeux désordre, les luminaires (à LED) de Contrast éclairent autant leur environnement qu’ils attirent les regards.