PHOTO | EXPO

Irving Penn

21 Sep - 29 Jan 2018
Vernissage le 21 Sep 2017

L’exposition « Irving Penn » au Grand Palais célèbre le centenaire de la naissance du grand photographe américain avec une vaste rétrospective qui revient sur ses thèmes majeurs tels que la mode, la beauté, les portraits, les nus, les natures mortes, les cigarettes... Soixante-dix années de carrière sont retracées à travers plus de deux cent trente-cinq photographies, des magazines, des dessins et peintures et du matériel photographique.

L’exposition « Irving Penn » au Grand Palais revient sur la carrière du célèbre photographe américain à travers plus de deux cent trente-cinq photographies mais aussi des magazines, des œuvres graphiques et du matériel photographique utilisé par Irving Penn.

Irving Penn, un des maîtres de la photographie du XXe siècle

A l’occasion du centenaire de la naissance d’Irving Penn, considéré comme l’un des maîtres de la photographie du XXe siècle, l’exposition est la première grande rétrospective qui lui soit consacrée en France depuis sa mort. A travers deux cent trente-huit tirages photographiques réalisés de son vivant et de sa main, dix-huit magazines, quatre dessins et peintures, trois appareils photographiques et le rideau de théâtre qu’il utilisait pour ses prises de vues, elle retrace les soixante-dix années de sa carrière et propose une revue complète des thèmes majeurs de son œuvre : la mode, la beauté, les portraits, les nus, les natures mortes, les débris et les cigarettes.

Natures mortes et photographies de mode

L’exposition offre un parcours chronologique et thématique, qui déploie la production d’Irving Penn depuis ses débuts à la fin des années 1930, jusqu’à son travail des années 1990-2000 autour de la mode et des natures mortes. On découvre en introduction les premières photographies de rue réalisées à New York vers 1939 comme O’Sullivan’s Heels et Ta Tooin (The Bowery), des images du sud des Etats-Unis, du Mexique et de l’Europe telles que Pulquería Decoration prise au Mexique en 1942 et W La Libertà prise en Italie en 1945, ou encore les premières natures mortes en couleur photographiées pour Vogue à partir de 1943.

Irving Penn à travers ses grands thèmes : les portraits, les nus, les cigarettes…

La suite de l’exposition montre son travail d’après-guerre, dorénavant exclusivement effectué en studio. Des portraits réalisés en 1947 et 1948 pour le magazine Vogue font se côtoyer diverses figures du monde culturel telles que Salvador Dalí, Le Corbusier, Alfred Hitchcock, Marcel Duchamp ou encore Igor Stravinsky. Suivent des clichés réalisés à l’occasion des fêtes de fin d’année à Cuzco au Pérou en 1948, ceux qui le consacrent comme portraitiste de mode, pris à Paris en 1950 pour le magazine Vogue, mais aussi d’importantes sélections des nus que Irving Penn a photographiés en 1949 et 1950 et des cigarettes photographiées en 1972.