DANSE | SPECTACLE

Innesti

01 Déc - 10 Déc 2016
Vernissage le 01 Déc 2016

Le théâtre National de Chaillot présente « Innesti » de Luigia Riva dont le spectacle met en scène la conscience profonde que nous pouvons avoir de notre corps.

La recherche chorégraphique de Luigia Riva est orientée par une obsession : le corps et sa perception. Inlassablement, Luigia Riva interroge notre rapport à celui ainsi que la manière dont il peut parfois nous échapper et la nécessité de se le réapproprier. Sa nouvelle création, « Innesti », en est une nouvelle fois la preuve.

Corps contraints

L’ensemble du travail de Luigia Riva, qu’il soit chorégraphique, plastique, ou sonore, s’organise autour d’un interrogation fondamentale que ne manque pas de rappeler le titre même de son spectacle. Le corps et sa nécessaire appropriation ou réappropriation sont au centre de sa réflexion artistique. « Innesti » prolonge le travail précédemment entrepris en 2012 avec « Inedito 2 » dans lequel Riva s’employait à comprendre le mouvement et la perception du corps soumis à la contrainte.

La mise en scène suggère fortement une telle soumission puisque cinq interprètes sont dotés de prothèses modifiant leur apparence physique. Leurs membres sont dotés de muscles hypertrophiés, de cellules ou d’organes extrêmement développés représentant dans l’esprit de Riva les attributs culturels d’une virilité exacerbée : volonté de puissance, de domination et de défi sont mis en avant mais contrastent avec la fragilité de la nudité des corps des danseurs.

« Innesti » ou le mouvement retrouvé

« Innesti », qui en italien signifie « greffes », rend visible cette transformation des corps qui ploient sous le poids des prothèses portées par les interprètes et contraignent leurs gestes. Luigia Riva nous invite à faire l’expérience de la contrainte corporelle, des réactions qu’elle entraîne, et des nécessaires solutions que doivent trouver les danseurs pour continuer à se mouvoir. La contrainte du mouvement se veut un appel à la réinvention constante pour que ce dernier ne soit pas définitivement rompu.

Ce faisant, Luigia Riva nous conduit à nous interroger sur les diverses représentations de la virilité et l’imaginaire qu’elles suscitent, et remet en cause les attributs qui définissent communément masculinité et virilité.