ART | EXPO

Histoire des formes

25 Sep - 12 Mar 2017
Vernissage le 24 Sep 2016

Le Centre d’art contemporain Les Tanneries invite plus de vingt artistes à présenter leurs œuvres à l’occasion de son ouverture. Peinture, sculpture, architecture et design se croisent dans un parcours qui met l’accent sur les recherches formelles des œuvres.

Ouverture du centre d’art Les Tanneries avec l’exposition «Histoire des formes»

A l’occasion de son inauguration, le Centre d’art contemporain Les Tanneries réunit les œuvres d’une vingtaine d’artistes dans l’exposition «Histoire des formes». Le parcours juxtapose une multitude de disciplines pour mettre en lumière les correspondances formelles entre les œuvres.

Refusant les habituels cloisonnements entre les media artistiques, l’exposition s’apparente à un champ de formes où se rencontrent la peinture, la sculpture, l’architecture et le design. L’objectif est de démontrer combien la «mise en forme» est l’enjeu essentiel de l’œuvre d’art, quelle que soit son apparence.

L’art sous toutes ses formes

Les photographies de Lena Amuat et Zoe Meyer s’inspirent des artefacts, les éléments fabriqués ou transformés par l’homme, et des maquettes. Les formes abstraites et géométriques de la série Mathematisches Modell exploitent les qualités esthétiques des modèles mathématiques.  Des représentations issues des sciences, de l’art ou de la religion sont reliées par leur dimension formelle.

La forme, sa perception et ses mutations sont aussi au centre des dessins et peintures de Vera Molnar.  Ses constructions formelles autour de motifs élémentaires tels que la ligne,  le carré, le cercle et des couleurs sans nuances, ils explorent les mécanismes de la vision à travers l’abstraction géométrique.

Un parcours à travers les disciplines

Entre peinture et sculpture, les réalisations d’Herbert Hamak traversent les disciplines pour se concentrer sur la pureté de la couleur et des formes. Des pigments mélangés à de la résine et de la cire sont coulés sur une toile enchâssée et durcit ainsi pour constituer une œuvre qui est à la fois sculpture et tableau. D’autres pièces sont de véritables sculptures, des blocs monochromes aux formes géométriques toujours conçus dans le même matériau. La lumière filtrant à travers la résine intensifie la couleur et confèrent aux sculptures une forte présence : la lumière semble jaillir de ces masses de matière et de couleur.

Au fil du parcours, les œuvres, pour la plupart abstraites, invitent à un cheminement à travers les formes, les couleurs et les mouvements. La création de chaque artiste s’inscrit dans ce champ de formes, en même temps qu’elle y impose sa singularité. Au fil des trois générations d’artistes présentées se devine une richesse d’héritage dans le domaine de la recherche formelle