DANSE | SPECTACLE

Les Plateaux | Forecasting

27 Sep - 27 Sep 2018

La performance chorégraphique Forecasting, de Giuseppe Chico et Barbara Matijevic joue avec l'étrange satisfaction que procure le parfait emboîtement des éléments disparates. Reliant vidéo enregistrée, temps réel, fiction et interaction avec le public, Forecasting ouvre un espace unique.

Duo de performeurs et chorégraphes italo-croates, Giuseppe Chico et Barbara Matijevic présentent Forecasting. À eux deux, Giuseppe Chico et Barbara Matijevic forment la compagnie Premier Stratagème. Avec Forecasting (2011), ils livrent une pièce composite, mêlant danse, performance, vidéo et jeu vidéo. Artistes Aerowaves (incubateur chorégraphique européen), c’est dans le cadre des Plateaux 2018 qu’ils reprennent le dernier volet de leur trilogie performée. À savoir : Théorie d’une performance à venir où le seul moyen d’éviter le massacre serait-il d’en devenir les auteurs ? Spectacle ludique et ingénieux, Forecasting [prévision, avec un jeu sur le mot ‘casting’] se déploie à partir d’une contrainte. Des vidéos à l’échelle 1:1 pour une danse d’interactions entre Barbara Matijevic et l’écran de l’ordinateur portable sur lequel défilent des séquences filmiques. Jeu d’échos et de résonances, Forecasting entrelace ainsi réalité et fiction, plans enregistrés et temps physique réel.

Forecasting de Giuseppe Chico et Barbara Matijevic : une performance vidéo synchrone

Composé à partir d’un protocole, Forecasting fonctionne avec méthode. D’abord il y a une base matérielle : un recueil, une sélection (un casting) de vidéos puisées sur YouTube. Cette grande plateforme de partage vidéo, à l’échelle mondiale. Ensuite, il y a la contrainte : que toutes les séquences soient à l’échelle 1:1. Et de là, sur scène, Barbara Matijevic compose un jeu d’illusions, de questions et réponses, entre le média et l’immédiat. Une habile recherche du match – pour citer Tinder (application de rencontres amoureuses), et son célèbre « It’s a Match! » lorsque deux personnes s’attribuent mutuellement une évaluation positive. Coïncidence, match, kaïros, synchronicité, magie des probabilités… Les termes ne manquent pas pour tenter de circonscrire le moment où les éléments concordent. La pièce Forecasting joue précisément sur ce plaisir, en mettant en scène sa quête de synchronisation.

Coïncidence entre réel et virtuel : jonction entre danse, performance et jeu vidéo

Même par hasard, les probabilités permettent au disparate de s’assembler, fortuitement. Jeu de malentendus ou de bien entendu à bon entendeur, de la concordance naît du sens. Lorsque les éléments s’emboîtent (tessons du symbolon, clef et serrure…), un espace s’ouvre. Dans cette dynamique, Forecasting génère un espace mi-réel mi-fictif, mi-présent mi-enregistré, mi-calculé mi-contingent. Un entre-deux volontairement suscité, difficile à tenir. L’écran comme prothèse et prolongation du soi réel ; l’utilisateur comme outil de propagation d’un monde virtuel autonome. Aussi drôle qu’inquiétant, Forecasting met en lumière la prégnance de l’attachement contemporain aux entités digitales (ou numériques). Quand Barbara Matijevic berce l’image vidéo d’un enfant, que ce soit interprété comme drôle, critique, terrifiant ou anodin, par-delà tout jugement, ce factuel a quelque chose de spécifique à la société contemporaine. Pour cette résonance même, entre Forecasting et l’époque actuelle : It’s a Match!