PHOTO | EXPO

Peak Oil

09 Déc - 14 Jan 2018
Vernissage le 09 Déc 2017

L’exposition « Peak Oil » au Frac Normandie Rouen dévoile une série de photographies que Geert Goiris a réalisée dans le port de Rouen, dans le cadre d’un projet photographique sur le paysage industriel contemporain. Dans un style cinématographique, entre visions familières et fantastiques, le photographe dévoile des sites méconnus malgré leur rôle majeur dans notre société.

L’exposition « Peak Oil » au Frac Normandie Rouen présente la série photographique éponyme de Geert Goiris qui a pour objet le paysage industriel contemporain.

La série de photographies Peak Oil de Geert Goiris documente le paysage industriel contemporain

La série de photographies Peak Oil de Geert Goiris résulte de visites effectuées par le photographe belge tout au long de l’année 2017 dans douze sites appartenant à Rubis Terminal, filiale spécialisée dans le stockage de produits pétroliers et chimiques du groupe Rubis. Leader européen dans le domaine, l’entreprise possède des dépôts à travers toute l’Europe, que Geert Goiris a tous parcourus, sillonnant les zones portuaires et industrielles de Dunkerque, Salaise-sur-Sanne, Rouen, Strasbourg, Brest, Village-Neuf, Saint-Priest, Villette-de-Vienne, Bastia, Ajaccio, Rotterdam et Anvers.

Réalisée dans le cadre d’une commande faite à Geert Goiris par Rubis Mécénat en collaboration avec le Fonds régional d’art contemporain Normandie Rouen, la série Peak Oil est un projet photographique sur le paysage industriel contemporain. Les images de Geert Goiris permettent de documenter et de porter à la vue de tous des sites rarement accessibles au public et même le plus souvent cachés des regards, des infrastructures complexes qui jouent pourtant un rôle crucial dans notre société dépendante en carburants et combustibles.

Avec la série Peak Oil Geert Goiris renouvelle la représentation de l’industrie

L’exposition présente la série photographique que Geert Goiris a réalisée dans le port de Rouen. Ces clichés adoptent un style cinématographique et narratif qui vise à se détacher des modes traditionnels de représentation de l’industrie. Le photographe cherche à mettre en lumière la place qu’occupe le corps dans un environnement industriel et la façon dont un tel paysage, où règnent l’acier le béton et la lumière artificielle, influence les gestes de ceux qui y vivent. De manière suggestive, mêlant sentiment de familiarité et d’aliénation, découverte et imaginaire, Geert Goiris montre un monde où les navires, camions, moteurs, conteneurs, pipelines et wagons semblent dotés d’une présence fantastique.