DANSE | SPECTACLE

Gala

04 Oct - 15 Oct 2017

Le Théâtre du Rond-Point présente Gala de Jérôme Bel, un spectacle réunissant danseurs professionnels et amateurs pour les conduire à s'approprier les codes du spectacle indépendamment de leurs talents supposés ou réels.

L’édition 2017 du «Festival d’automne à Paris» consacre un portrait à Jérôme Bel. Pièce créée en 2015, Gala est le premier spectacle présenté à cette occasion. Spectacle réunissant danseurs amateurs et professionnels, Gala confond âges et origines sociales et culturelles pour souligner l’universalité de la danse par-delà les différences physiques, sociales, et culturelles les plus frappantes.

Gala : amateurs et «savoirs dansés»

Gala naît d’une expérience inédite pour Jérôme Bel. Bien que celui-ci n’enseigne pas, il accepte de participer à un projet de travail avec des amateurs. Une telle démarche, précise Jérôme Bel, s’est révélée être l’occasion de prendre conscience des limites possibles de sa propre démarche artistique au cours d’ateliers consacrés au chant et à la danse. Travaillant alors avec des amateurs et fidèle à la signification première de ce terme, Jérôme Bel a pris le parti de ne retenir qu’aiment ces derniers, c’est-à-dire, leurs manières de danser et leurs références en matière de danse.

Dès lors, la danse apparaît non plus comme un ensemble de techniques et de codes dont l’apprentissage est nécessaire, mais une culture que chacun peut partager avec tous et transmettre. Gala répond ainsi une idée directrice particulière : il importe de se demander sous quelles formes pratiques et formes savantes de danse se diffusent dans la société. Si «Chacun porte des savoirs – non pas chorégraphiques, mais «dansés» – savoirs plus ou moins sophistiqués selon les personnes», que signifient alors ces savoirs dansés, que peuvent exprimer les choix individuels ?

Gala : représentation de la singularité

Mais Gala ne saurait se réduire à ces seuls choix individuels, la subjectivité ne pouvant se suffire à elle-même. Professionnels et amateurs collaborent donc à faire de Gala une pièce dont l’intention n’est autre que d’effacer cette même opposition entre amateurisme et professionnalisme, entre activité sociale et artistique. Gala entend d’abord rassembler des individus, indépendamment de leurs talents réels ou supposés, pour les conduire à s’approprier les principes généraux de tout spectacle, c’est-à-dire de la représentation, en l’occurrence les divers types de genres et formes de danse.