PHOTO | EXPO

Heroic Fantasy

26 Oct - 08 Déc 2018
Vernissage le 26 Oct 2018

L’exposition « Heroic Fantasy » à la galerie NeC, à Paris, présente des photographies de Frédéric Chaubin, tirées de sa nouvelle série consacrée aux châteaux médiévaux qui peuplent encore l’Europe. Ces clichés révèlent des architectures aussi poétiques et romantiques que modernes.

L’exposition « Heroic Fantasy » à la galerie parisienne NeC dévoile le nouveau projet photographique de Frédéric Chaubin, consacré aux châteaux d’Europe.

« Heroic Fantasy » : Frédéric Chaubin photographie les châteaux d’Europe

Après s’être intéressé pour son précédent projet, « Cosmic Communist Constructions Photographed », aux architectures soviétiques les plus radicales, des constructions aussi austères que belles et spectaculaires qui ont été réalisées au cours des dernières années de l’URSS, Frédéric Chaubin s’est à nouveau lancé dans un travail thématique en s’intéressant cette fois aux châteaux médiévaux qui subsistent à  travers l’Europe.

L’exposition présente une sélection de photographies issue de ce projet d’envergure de Frédéric Chaubin qui, depuis trois ans, a entrepris de réenchanter ces éléments fondateurs de l’imaginaire occidental que sont les châteaux. Dans le cas des monuments soviétiques comme dans celui des vestiges médiévaux, il s’agit pour Frédéric Chaubin de révéler des liens entre l’architecture et l’utopie, le désir, le rêve, l’imaginaire et une certaine forme de modernité.

Les châteaux médiévaux, ancêtres du brutalisme

Les photographies de Frédéric Chaubin, à travers leur composition picturale, leur cadrage, leur utilisation de la lumière et leur tonalité chromatique, parviennent à se glisser dans le regard romantique des promeneurs du XIXème siècle, tout en faisant de ces constructions primitives et austères les incarnations de la préhistoire de la modernité. Au-delà de leur aura poétique, il se dégage en effet de ces blocs massifs de pierre, de leurs jeux de volumes, de leur forme au service de la fonction, de cette architecture minimale, un esprit moderne qui en fait les ancêtres du brutalisme.