DANSE | FESTIVAL

Festival international de danse. Vaison danses, 20e édition

15 Juil - 27 Juil 2015
Vernissage le 15 Juil 2015

Pour son vingtième anniversaire, le festival Vaison-danses accueille cinq compagnies reconnues internationalement, croisant les cultures, les référents, les esthétiques et les discours. Pluridisciplinaire et innovant, le festival s’ouvre aux arts du cirque, à la danse africaine ou au hip-hop.

Kader Attou, Ballet du Capitole, Compagnie XY, Dada Masilo, Les 7 doigts de la main
Festival international de danse. Vaison danses, 20e édition

Dada Masilo, Carmen
— Mercredi 15 juillet 2015, à 22h (1h10)
Dada Masilo adapte en 2014 Carmen de Bizet, mêlant danse contemporaine et flamenco dans un spectacle flamboyant et survitaminé. On retrouve ainsi Dada Masilo en héroïne plus rebelle et passionnée que jamais, une Carmen que la jeune chorégraphe décrit comme « libre, violente, sexuelle, cruelle », mais cependant victime de la violence des hommes. Son interprétation de Carmen est une déclaration enflammée à la puissance créative et narrative de la danse et met le feu au répertoire classique et aux codes de notre société.

Ballet du Capitole (Catherine Berbessou)
, Valser
— Dimanche 19 juillet 2015, à 22h (1h15)
Comme son titre ne l’indique pas, Valser est une ode au tango. La scène est transformée en arène où les danseurs évoluent sur de la terre. La terre qui garde la mémoire des traces de pas, telles des empreintes. Telle la violence des sentiments qui laisse ses empreintes dans l’âme et dans le corps. Mais le décor scénique casse aussi les codes du trop policé tango argentin pour lui redonner sa puissance chorégraphique et le sortir des stéréotypes.

Compagnie XY, Il n’est pas encore minuit…
— Mercredi 22 juillet 201, à 22h (1h)
Il n’est pas encore Minuit… est aussi l’histoire d’une danse afro-américaine, le Lindy Hop, qui fut un point de convergence entre les individus et les générations dans les années 20 à Harlem. Cette danse, vécue comme un acte de résistance joyeux et poétique, est accompagnée d’une composition musicale qui suit sa ligne de fuite et passe de l’énergie du jazz à la mélancolie du violoncelle.

Kader Attou/Cie Accrorap/CCN de la Rochelle, The Roots
— Vendredi 24 juillet 2015, à 22h (1h30)
The Roots est une pièce qui dit ce qu’elle est: une pièce qui a trait aux racines de l’homme. C’est un questionnement de ce qu’est la danse hip hop, éternelle appropriation et détournement des codes sociaux pour la création d’un nouveau langage qui passe par le corps. Si le chorégraphe est sincère et si le danseur est juste, la danse apporte alors sa magie et son indicible bonheur.

Les 7 doigts de la main, Cuisine & confessions
— Lundi 27 & mardi 28 juillet 2015, à 22h (1h30)
Cuisine & confessions est un spectacle de danse-cirque-théâtre rock joyeux, qui se passe dans la cuisine et ne laisse pas le temps de digérer! Préparer des pâtes ou un gâteau en régalant les spectateurs d’acrobaties… Pourquoi la pièce se déroule-t-elle dans la cuisine? Parce que la cuisine est ce lieu familier où l’on échange des recettes comme des confidences, où l’on prépare de bons petits plats qui resteront gravés dans notre mémoire. Où on rit, on pleure, on vit… Et où chacun peu à peu se dévoile.