DANSE | SPECTACLE

Festival d’Avignon | Story Water

19 Juil - 23 Juil 2018

Avec Story Water, Emanuel Gat livre une pièce chorégraphique où s'entrelacent danse, peinture et musique. Dialogue entre danseurs et musiciens (Ensemble Modern), Story Water trame son histoire en temps réel. Une pièce en forme de dialogues ouverts, inspirée par la poésie de Rûmî.

Avec Story Water (2018), le chorégraphe israélien Emanuel Gat livre une pièce, chorégraphique et musicale, pour douze danseurs et treize musiciens. Fruit d’un travail conjoint avec l’ensemble de musique de chambre allemand Ensemble Modern Frankfurt, Story Water plonge dans la poésie du temps réel. Avec, pour trame de fond, les paroles du poète persan (iranien) Molana Djalaluddin Balkhi (alias Djalil al Dîn Rûmî). Personne ne peut pénétrer dans le feu sans un intermédiaire — sauf la salamandre, qui s’y cache — il faut l’eau du bain pour pouvoir se réjouir des bienfaits du feu. Une métaphore qui permet de saisir l’importance des médiations. Le feu, seul, brûle, mais lorsqu’il réchauffe l’eau du bain, le corps qui s’y plonge peut en apprécier les bienfaits. Intermédiaires entre le feu du réel et la peau, les histoires permettent de prendre plaisir à la vie. La pièce Story Water opère ainsi des jonctions entre les éléments.

Story Water d’Emanuel Gat : une histoire chorégraphique en temps réel

Spectacle syncrétique, Story Water [histoire eau, ou eau d’histoire] mobilise les histoires et les imaginaires. Dans un tissage d’intermédiations, où danse et musique se répondent. Chorégraphe de ballet contemporain, Emanuel Gat cultive une écriture précise, légère, virtuose. Sa danse porte la mécanique du mouvement jusqu’à l’état d’art. Avec Story Water, la pièce se développe autour d’elle-même. Dans un spectacle qui s’écrit en temps réel, suivant ce qu’il est, au moment où il est joué. Interprété en première mondiale dans la Cour d’honneur du Palais des papes — scène à ciel ouvert — Story Water se pare d’une lumière blanche éclatante. Une lumière qui supplante les variations météorologiques avignonnaises. Pour mieux laisser le spectacle se modeler à partir de la matière émotionnelle des interprètes, des spectateurs. Pièce d’eau aux reflets changeants, Story Water se fait l’intermédiaire d’elle-même. Plongeant ainsi le public dans une expérience chaque soir différente, chaque soir unique.

Danse et musique : un dialogue entre l’Emanuel Gat Dance et l’Ensemble Modern

Pièce chorégraphique et musicale, Story Water se compose en live avec l’Ensemble Modern. Cor, clarinette, contrebasse, harpe, percussions, hautbois, accordéon, violoncelle, violon, basson, piano… Les musiciens interprètent des œuvres de Pierre Boulez, Rebecca Saunders, ainsi qu’Emanuel Gat & Ensemble Modern — sous la direction du chef Franck Ollu. Pour une texture sonore gravitant entre la musique mathématique et temporelle de Pierre Boulez, et la musique tumultueuse et spatialisée de la compositrice britannique Rebecca Saunders. Tout en incorporant des compositions conjointes du chorégraphe Emanuel Gat et des musiciens de l’Ensemble Modern, dans une expérience vivante d’écoute et de danse active. Conjuguant musique, danse et peinture, Story Water ne sombre pas dans la fusion. Bien plutôt s’agit-il d’explorer les interactions entre entités aux visions et approches distinctes. Un dialogue qui requiert ainsi la création d’intermédiaires, comme l’eau entre la peau et le feu, ou comme les histoires entre le soi et le réel.