DANSE | EXPO

Corps rebelles

13 Sep - 05 Mar 2017
Vernissage le 13 Sep 2016

À Lyon, le Musée des Confluences s’intéresse à l’histoire de la danse au XXème siècle. L’exposition «Corps rebelles» présente des vidéos mettant en scène six chorégraphes qui s’interrogent sur les enjeux esthétiques et sociaux de la danse contemporaine.

AGENDA / DANSE
Louise Lecavalier, Raimund Hoghe, François Chaignaud, Cécilia Bengolea, Daniel Leveillé, Raphaëlle Delaunay, Mourad Merzouki, Vaslav Nijinski, Maurice Béjart, Pina Bausch, Marie Chouinard, Angelin Preljocaj, Heddy Maalem, Régis Obadia, Jean-Claude Gallotta, Jean-Pierre Perreault, Maurice Béjart, Hervé Robbe
Corps rebelles

L’exposition «Corps rebelles», présentée au Musée des Confluences à Lyon, revient sur l’histoire de la danse au XXème siècle. Destinée à être comprise par tout un chacun, néophytes comme initiés, elle interroge les enjeux esthétiques et sociaux de la danse contemporaine et présente les différentes approches du corps dansant. «Corps rebelles» se décline en six grandes thématiques, la commissaire de l’exposition, Agnès Izrine, ayant confié chacune d’entre elles à un chorégraphe différent. Ainsi Louise Lecavalier a été choisie pour illustrer le thème «Danse virtuose», Raimund Hoghe pour «Danse vulnérable», François Chaignaud et Cécilia Bengolea pour «Danse savante, danse populaire», Daniel Leveillé pour «Danse politique», Raphaëlle Delaunay pour «Danses d’ailleurs» et enfin Mourad Merzouki pour «Lyon, une terre de danses».

Conçue pour être immersive, la scénographie de l’exposition accorde une grande place à l’image et à la musique. Dans la salle 12 du Musée des Confluences, les six thèmes se déploient sur de grands écrans diffusant des images en noir et blanc de performances dansées. Ces films donnent également la parole aux chorégraphes qui commentent leurs performances. D’autres vidéos associent des extraits de pièces dansées à des archives d’actualités pour raconter l’évolution du regard sur le corps au XXème siècle. Enfin, huit différentes versions du Sacre du printemps, œuvre majeure du siècle composée par Igor Stravinsky, seront présentées pour aborder la question de la reprise d’une œuvre et de sa réinterprétation. Ces versions sont signées Vaslav Nijinski, Maurice Béjart, Pina Bausch, Marie Chouinard, Angelin Preljocaj, Heddy Maalem, Régis Obadia et Jean-Claude Gallotta.

Dans la salle 13 du musée, un atelier de danse invite le public à participer à la pièce Joe, créée en 1984 par Jean-Pierre Perreault, qui évoque à la fois l’anonymat collectif et la singularité de l’individu. Après avoir revêtu le costume de Joe mis à leur disposition (bottes, chapeau feutre et imperméable), les visiteurs seront guidés par la voix de Ginelle Chagnon, proche collaboratrice du chorégraphe. Cette expérience vise à faire comprendre au public les enjeux de la transmission du geste chorégraphique. Le studio du musée sera également investi par des chorégraphes et danseurs professionnels pour des résidences programmées en collaboration avec la Biennale de la Danse de Lyon. Durant la Biennale, du 14 au 30 septembre 2016, le cristal et le parvis du musée seront les théâtres de plusieurs représentations, à l’instar de la pièce Le Grand Remix du chorégraphe Hervé Robbe.

Informations
Musée des Confluences
86 Quai Perrache, 69002 Lyon
Mardi 13 septembre 2016-dimanche 5 mars 2017