ART | EXPO

Conversation – Les restes du festin et autres peintures d’ambiance

16 Sep - 05 Nov 2017
Vernissage le 16 Sep 2017

L’exposition « Robert Malaval & Vincent Epplay - Conversation - Les restes du festin et autres peintures d’ambiance » aux Bains-Douches d’Alençon permet de découvrir les enregistrements sonores réalisés par Robert Malaval. Sélectionnés et subjectivement restitués par Vincent Epplay, il deviennent la matière d’un dispositif d’ambiance et d’un dialogue défiant le temps et l’espace.

L’exposition « Robert Malaval & Vincent Epplay – Conversation – Les restes du festin et autres peintures d’ambiance » aux Bains-Douches, à Alençon, propose une rencontre imaginée entre les artistes sonores Robert Malaval et Vincent Epplay dans une optique de réévaluation des travaux d’enregistrement du premier sous le prisme du temps présent.

Les enregistrements sonores, un aspect méconnu de la pratique de Robert Malaval

L’exposition présente un aspect méconnu de la pratique de Robert Malaval : des enregistrements sonores qu’il a réalisés pendant plus de dix ans. Par des prises directes sur magnétophone à bandes ou cassette audio, il captait, au fil d’une sorte de journal intime sonore, des ambiances quotidiennes, des communications téléphoniques, des conversations de voisinage, des archives radiophoniques, des bruits de l’environnement naturel ou urbain.

Il en a résulté une centaine d’heures d’enregistrements, un matériau de base que Robert Malaval répertoriait pour des projets d’animation urbanistique et d’intervention dans l’espace public, comme des notes audio pour des travaux d’écriture ou encore pour composer des environnements sonores semblables à des paysages, des espaces faits de sons se substituant au visuel qui étaient liés à son travail de plasticien.

Un dialogue défiant le temps et l’espace entre Robert Malaval et Vincent Epplay

Vincent Epplay, musicien et plasticien qui mène un travail expérimental associant les arts visuels et la musique, s’est attelé à la présentation des enregistrements sonores de Robert Malaval en se livrant dans un premier temps à un travail d’écoute, de sélection et de mixage. Les différentes captations sonores deviennent ensuite la matière constitutive d’un dispositif d’ambiance au sein d’une exposition faite de diffusion sonore et de projection visuelle.

L’exposition offre ainsi une expérience de transmission d’une conversation entre deux artistes, les archives sonores de Robert Malaval donnant naissance à un dialogue défiant le temps et l’espace avec Vincent Epplay. L’enjeu n’est donc pas de restituer de façon documentaire les enregistrements originaux mais de les réévaluer à la lumière de l’époque actuelle, par le biais d’une interprétation subjective.