PHOTO | EXPO

Chambre mentale

09 Sep - 10 Nov 2017
Vernissage le 09 Sep 2017

L’exposition « Chambre mentale » à la galerie lyonnaise Vrais Rêves est consacrée à une série photographique que Marc Le Mené poursuit depuis vingt ans. Près de 250 clichés en noir et blanc aux accents surréalistes invitent à une passionnante exploration de l’imaginaire.

L’exposition « Chambre mentale » à la galerie Vrais Rêves, à Lyon, présente une série de photographies de Marc Le Mené qui est consacrée aux constructions de l’esprit, des plus invraisemblables aux plus cauchemardesques.

La chambre mentale, de la boîte crânienne à la chambre photographique

La série des Chambres Mentales a été commencée par Marc Le Mené en 1996 et se poursuit jusqu’à aujourd’hui. En vingt ans s’est ainsi constitué un ensemble de 250 photographies, une œuvre au long cours que la galerie Vrais Rêves a voulu soutenir par une exposition évolutive qui présentera les 250 tirages de trente-cinq centimètres carrés encadrés en soixante sur soixante-dix centimètres en renouvelant l’accrochage chaque semaine.

La « chambre mentale » désignée par Marc Le Mené est la chambre photographique, qui devient elle-même relais de la boîte crânienne où s’inventent les images qu’elle capte. Le motif de la boîte et plus largement de l’espace clos est devenu son terrain d’élection dans lequel il met en scène des compositions et situations à la teneur surréaliste.

Les visions surréalistes de Marc Le Mené invitent à une exploration de la psyché

Toutes les photographies de la série Chambre mentale fixent en noir et blanc une scène dans un espace, un cube aux allures de pièce, fermé de tous côtés sauf celui où se place l’objectif du photographe et donc notre regard. Un des clichés montre cette pièce dotée d’une fenêtre et d’une porte fermées et dans laquelle un homme en costume est en suspension contre le plafond. Dans un autre est posée au milieu de la pièce une boîte ouverte d’un côté où se tient un homme assis, la tête entre les mains. Ailleurs, un homme de dos, enfermé dans cette même pièce, contemple un large tableau représentant un ciel nuageux.

Les Chambres mentales de Marc Le Mené offrent par leurs associations inattendues, leurs jeux de lumières trompeurs, leur caractère saugrenu ou tragique et leurs références littéraires, picturales ou cinématographiques un kaléidoscope de visions. Elles invitent à une passionnante exploration de la psyché, autour de l’imagination, de la folie et de l’enfermement.