ART | EXPO

Exhibitionist Testicle Inject Jet

23 Mar - 12 Mai 2018
Vernissage le 22 Mar 2018

L’exposition « Exhibitionist Testicle Inject Jet » à la galerie Loevenbruck de Paris, dévoile de récentes œuvres de Ashley Hans Scheirl, artiste autrichienne qui a fait de l’exploration de l’identité personnelle et de l’ambigüité sexuelle le sujet et le moteur de l’ensemble de sa pratique, entre vidéo, peinture et performance.

L’exposition « Exhibitionist Testicle Inject Jet » consacrée à Ashley Hans Scheirl à la galerie parisienne Loevenbruck présente des œuvres récentes de l’artiste autrichienne qui depuis les années 1980 explore l’identité personnelle à travers la vidéo, la peinture et la performance.

Chez Ashley Hans Scheirl, exploration identitaire et création ne font qu’un

L’exposition, première entièrement dédiée au travail d’Ashley Hans Scheirl en France, dévoile une sélection d’œuvres réalisées pour la documenta 14. Ces nouvelles œuvres s’inscrivent dans la continuité d’une démarche artistique qui a toujours été entièrement consacrée à l’exploration, la remise en question et la déconstruction de l’identité personnelle.

Les nouvelles peintures, sculptures, installations, vidéos et performance d’Ashley Hans Scheirl constituent les dernières formes d’expression d’un parcours mêlant intrinsèquement art et biographie qui a débuté dans les années 1980-1990 avec ses premiers films conceptuels à la croisée du cinéma expérimental, de la performance et de la musique qui exploraient l’identité lesbienne et l’ambigüité sexuelle.

Ashley Hans Scheirl, de la transsexualité à la transdisciplinarité

Le passage d’Ashley Hans Scheirl à un nouveau médium artistique, la peinture, suit son évolution identitaire : œuvrant désormais sous le nom d’Hans Scheirl, il se livre à une métamorphose physique et s’affiche en tant qu’homme. Ainsi se déroule un parcours où exploration identitaire personnelle et création ne font qu’un. Ashley Hans Scheirl se présente comme un individu et un artiste « trans », dans tous les sens du terme : transsexuel et transdisciplinaire.

Les dernières œuvres d’Ashley Hans Scheirl associent des peintures aux teintes crues où se conjuguent abstraction et fragments de corps évocateurs comme Libidinal Detachment, Investor’s Marble Fever et Fat Finger Melancholy, des installations mêlant peinture, vidéo et objets comme Golden Shower (L’Origine du Monde). Ayant atteint l’accomplissement dans la peinture, Hans Scheirl s’est à nouveau libéré de son identité sexuelle et, redevenu femme, se fait appeler Ashley Hans Scheirl, une autre combinaison à partir de son nom officiel, Angela Scheirl.