DESIGN | EXPO

Antonio Facco

19 Jan - 23 Jan 2018

Jeune designer milanais porté par la maison d'édition Cappellini, Antonio Facco cultive les transversalités. Entre les disciplines et les formes, Antonio Facco crée tout un jeu d'ouvertures, de coulissements et de passages, pour des volumes sobrement entrelacés.

Chaque année, Maison & Objet organise deux salons de design. Le premier en janvier, le second en septembre. Pour son premier salon de 2018, courant janvier, Maison & Objet va une fois de plus proposer le fruit de ses prospections. L’événement « Rising Talent Awards – Italy » [Prix des talents émergents – Italie] permettra ainsi de découvrir les nouvelles tendances émergentes du design à l’italienne. Une prospection accomplie selon une méthode simple et efficace : six grands designers proposent six jeunes talents. Repéré par Giulio Cappellini, le directeur artistique de la célèbre maison d’édition éponyme, Antonio Facco sera présenté sur le Salon M&O.

Antonio Facco : pour un design transversal, à choix multiples

Aussi bien designer d’objets, d’ambiances, que graphiste ou encore photographe, le jeune Antonio Facco cultive la pluridisciplinarité. Depuis 2013, il travaille avec la maison Cappellini, ce qui a notamment donné lieu à la collection Luce. Une série de petites tables en verre, comme autant de cubes dont chaque face transparente arbore une couleur différente. Jeu de transparences et de synthèses colorées : en se déplaçant autour des tables, les couleurs changent. Jonglant avec l’apparaître et le disparaître, le soliflore Duo sollicite lui aussi le choix de l’utilisateur. Composé de deux parties emboîtables, l’une noire, l’autre blanche, les deux sont percées de manière à laisser passer la tige d’une longue fleur, de l’une à l’autre. Et soit l’utilisateur ne mobilise que l’une des deux parties, laissant ainsi la tige partiellement à nue, soit il utilise la fleur pour lier les deux parties.

Le coulissement et la forme ovoïde comme jeu sur les degrés d’ouverture

Antonio Facco s’est notamment distingué avec un luminaire intriguant : la pièce Mondo, éditée par Oblure. À l’instar d’un globe, Mondo permet de tamiser la lumière par un jeu de fanons en acier. En variant les modalités d’éclipse, aux allures géométriques, le globe lumineux zèbre l’espace de lumière. Tourbillonnaire tout en restant d’une sobriété harmonieuse, Mondo se décline en plafonnier comme en lampe à pied. C’est alors un trépied qui la soutient, renforçant ses allures de dispositif astronomique. Entre design et architecture d’intérieure, Antonio Facco s’est aussi fait remarquer pour son projet Curve. Conçu pour répondre à une demande d’AugustaWestland, constructeur d’hélicoptères commerciaux, Curve a été salué pour son usage innovant de l’espace et des matériaux. Comme des capsules englobantes, les sièges individuels du nouvel hélicoptère AW 169 proposaient là encore des espaces modulant ouverture et fermeture. Pour un univers tout en coulissements enveloppants.