DESIGN | EXPO

A.R.P

19 Oct - 02 Déc 2017

La galerie Pascal Cuisinier présente «A.R.P», une exposition consacrée à l’Atelier de Recherches Plastiques fondé par Pierre Guarriche, Joseph-André Motte, Michel Mortier, tous trois créateurs d’un mobilier de série de conception rationnelle marqué par l’innovation technique et esthétique.

L’exposition «A.R.P» organisée par la galerie Pascal Cuisinier permet de découvrir un mobilier d’avant-garde moderne conçu par Pierre Guariche, Joseph-André Motte, Michel Mortier. Marquées par une volonté d’innovation affirmée, les pièces ici rassemblées rappellent l’entreprise collective singulière que fut l’Atelier de Recherches Plastiques dans les années cinquante.

«A.R.P» : un projet, une esthétique

L’atelier de Recherches Plastiques fut avant tout un projet devenant entreprise collective qui réunit donc à partie de 1954 trois designers, Pierre Guariche, Joseph-André Motte, et Michel Mortier, dont l’intention évidente est de se défaire des codes d’une esthétique classique trop présente. Mais celle-ci ne doit pas faire oublier, estiment-ils, l’impératif économique selon lequel, dans cette période de l’après-guerre, les meubles qu’ils souhaitent créer doivent rester abordables pour le plus grand nombre. Cette période se révèle alors décisive pour chacun de ces designers puisqu’elle correspond aux débuts de la fabrication industrielle de meubles.

A l’origine de l’A.R.P, Pierre Guariche entend pleinement prendre part à la création à des programmes destinés à répondre aux nécessités de la reconstruction au travers de la production d’objets standardisés. Ainsi se définit clairement l’objectif qui sera celui de l’Atelier de Recherches Plastiques, créer un mobilier de série que l’industrialisation rendra accessible. Ce critère essentiel conduit ainsi Pierre Guariche à se tourner vers le design américain du temps pour dessiner des objets de conception rationnelle et marqués par l’innovation technique et esthétique.

Pierre Guariche pourra alors proposer à Joseph-André Motte et Michel Mortier de se joindre à un tel projet d’abord fondé sur un intérêt commun, la création de meubles de série, lequel ne peut devenir réalité qu’en s’associant, et promouvoir ceux-ci auprès des industriels.

«A.R.P» : une signature

Dès 1955, l’A.R.P se distingue en remportant deux prix au Salon des arts ménagers. Le premier récompense la conception d’une salle de séjour et d’une chambre d’enfants, le second une chambre parentale. Participant à divers salons spécialisés, l’A.R.P assure ainsi sa réputation et collabore notamment avec des éditeurs tels Disderot pour les luminaires, Airborne, Steiner pour lequel l’A.R.P dessine des fauteuils, Cabanne, ou encore Minvielle qui produira des meubles de rangement, notamment le tout premier ensemble modulable et juxtaposable appelé Elément Minvielle.

«A.R.P» rassemble des sièges édités par Airborne et Steiner et des pièces plus rares telles la lampe E96 et la table basse G35 datant de 1955 en opaline et laiton doré. Seul exemplaire aujourd’hui disponible, une table aux fonctions multiples est aussi présentée.