Matthieu Laurette

Matthieu Laurette

SITE INTERNET

http://www.laurette.net/

Matthieu LAURETTE — né le 24 août 1970 à Villeneuve-Saint-Georges (France). Vit et travaille à Paris (France).

Matthieu Laurette est un artiste contemporain français dont le travail englobe action, performance, installation, sculpture, vidéo… Parmi ses œuvres les plus connues se comptent notamment Apparitions (1993-en cours) et Produits remboursés (1991-2001). La première action consiste à participer à des émissions télévisées, pour y apparaître dans le public, comme figurant, ou comme intervenant. Produits remboursés, pour sa part, est un processus de consommation au cours duquel Matthieu Laurette aura documenté son achat de produits exclusivement remboursés. Surfant ainsi sur la vague marketing du « Satisfait ou remboursé ». Dans l’ensemble, les œuvres de Matthieu Laurette utilisent des mécanismes existants (marketing, médias de masse, industries culturelles…) pour créer ses propres œuvres.

Matthieu Laurette : action, performance, installation… Les mécanismes de la société de consommation

Matthieu Laurette a étudié à l’École Régionale des Beaux-Arts de Rennes (1989-1992). Puis à l’École Supérieure d’Art de Grenoble (1992-1995). En 1991, il entame le projet de ne consommer (pour se nourrir, laver…) que gratuitement. Effectuant ainsi ses choix en fonction des offres « 100% remboursé », « premier achat remboursé », « satisfait ou remboursé »… Documentant son processus, des vidéos le montrent en train de faire ses courses, de payer tout un chariot de produits un par un (un ticket par article…). En passant à la télévision pour expliquer cette démarche, Produits remboursés s’inscrit alors à son tour dans Apparitions. Un processus visant à multiplier les apparitions dans les médias de masse. Tournez manège (TF1, 1993), La Grande Famille (Canal+, 1994)… En 1997, Produits remboursés permet à Matthieu Laurette d’accéder au Journal de 20h sur France 2. Ainsi qu’à la presse anglophone (Daily Express, Daily Record…).

Spectacle, médias de masse et internet : les leviers de la société de l’information

Jonglant avec les mécanismes de La Société du Spectacle (Guy Debord, 1967), les œuvres de Matthieu Laurette jouent sur les processus autoréalisateurs. Créant ainsi des sortes de boucles de feedback au sein des dispositifs informationnelles à grande échelle. Avec Apparitions, par exemple, il fait parler de lui médiatiquement, en tant qu’artiste médiatique faisant parler de lui médiatiquement. En 2001, Harald Szeemann l’invite à participer à la Biennale de Venise. En 2004, la Deweer Art Gallery (Otegam) lui consacre une exposition personnelle. « Matthieu Laurette Commodities. Featuring Jeff Koons, Robert Ryman & Andy Warhol ». Dans un autre registre, depuis 1996 il développe Citizenship Project : une œuvre internet visant à collecter des informations sur les processus d’acquisition de nationalités. Actuellement (2017), cette œuvre est hébergée par le ministère de la Culture [http:www.culture.gouv.fr/entreelibre/Laurette/laurette.htm].