Katinka Bock

Katinka Bock

Katinka BOCK — née en 1976 à Francfort sur le Main (Allemagne). Vit et travaille à Paris (France).

Katinka Bock est une artiste contemporaine allemande dont le travail inclut sculpture, installation, mais aussi photographie et vidéo. Cultivant une prédilection pour la céramique, Katinka Bock livre des œuvres où la terre, sous toutes ses formes, joue un rôle privilégié. En tant que Champ (Das Konservat, 2003-2007), en tant que matière brute jonchant le sol de la galerie (Eva, 2014), en tant que mosaïques et dallages couvrants murs et sols (Le Grand Chocolat, 2012 ; Horizontal Alphabet, 2014)… Lors de sa résidence au Museum of Contemporary Art de Detroit, en 2010, elle crée l’installation Miles and Moments. Soient six rouleaux de terre par endroits écrasés, portant trace de pneus. Comme l’empreinte de l’industrie automobile sur la ville de Detroit. Actuellement, le travail de Katinka Bock est représenté par la Galerie Jocelyn Wolff (Paris), la Gallery Meyer Riegger (Berlin, Karlsruhe), la Labor Gallery (Mexico), notamment.

Katinka Bock : la terre comme matériau vivant et modelable (céramique, sculpture, installation…)

Katinka Bock a étudié les arts plastiques et la sculpture à la Kunsthochschule Berlin-Weissensee (diplômée en 2002). Cursus qu’elle prolonge par une spécialisation au sein de l’atelier de la sculptrice Inge Mahn (en qualité de Meisterschülerin, 2002-2004). Puis par un post-diplôme à l’École Nationale Supérieure des Beaux-Arts de Lyon (2005). Katinka Bock commence à exposer dès 2001, avec l’accrochage collectif « Fünf Sterne – Fluchtwege » à la Galerie Weißer Elefant de Berlin. En 2003, elle participe à la Skulptur Biennale Münsterland avec la pièce Das Konservat (2003-2007). Soit une large enclosure, dans un champ, définissant une portion de terrain ne devant plus être influencée par la main humaine (durant quatre ans, en l’occurrence). En 2006, sa première exposition personnelle, « Gewissen », se déroule à la Galerie OÙ (Marseille). En 2007, le CAC Passerelle de Brest lui consacre une vaste exposition, « Volumes en extension ».

Matières naturelles (bois, argile, papier, pierre, tissu), assemblages, mollesses des formes et empiétements

Travaillant bois, argile, papier, pierre, tissus, végétaux… Katinka Bock cultive une sculpture proche de l’Arte Povera. Elle s’en distingue aussi par son traitement de la céramique. Faisant de la glaise des feuilles, des plans dotés d’épaisseur, Katinka Bock donne ensuite à cette matière différentes formes. Strates avec plis et bosses (tel Sechs Flächen und ein Raum, 2008)… Rouleaux de terre écrasés (tel Grosse Kreise, 2013)… Matériaux d’enveloppement (tel Orangerie, 2013)… Ballons crevés (tels Aussprache, 2010 ou Radio, 2014)… Briques et dallages à la géométrie irrégulière… Le travail de Katinka Bock porte l’empreinte du lieu, du fait main, de la cuisson, du labeur. Mais avec des formes explorant la mollesse, l’affaissement, à l’écart du priapisme. En 2012, Katinka Bock a reçu le Prix de la Fondation d’Entreprise Ricard et en 2012-2013 elle a été résidente à la Villa Médicis (Rome).