Henri Cartier-Bresson

Henri Cartier-Bresson

Henri CARTIER-BRESSON — né le 22 août 1908 à Chanteloup-en-Brie (France) ; décédé le 3 août 2004 à Montjustin (France).

Henri Cartier-Bresson est un photographe français dont le travail englobe photographie documentaire, photographie d’art, dessin… Figure emblématique du photojournalisme, Henri Cartier-Bresson a notamment cofondé l’agence coopérative Magnum Photos, avec Robert Capa, David Seymour, William Vandivert et George Rodger, en 1947. Soit un collectif dont la dynamique réside en partie dans le refus du qualificatif de photoreporter, au profit de celui d’auteur. Parmi les œuvres d’Henri Cartier-Bresson se compte notamment l’ouvrage Images à la sauvette (1952), avec une couverture du peintre Henri Matisse. Le livre rassemble des photographies de sa période surréaliste, ainsi qu’une partie de ses photographies documentaires. Par ailleurs, c’est avec la photographe Martine Franck (son épouse), notamment, qu’il aura créé la Fondation Henri Cartier-Bresson (Paris), lieu dédié à la photographie.

Henri Cartier-Bresson : peinture, cinéma, photo… Les espaces de représentations (atelier, studio, monde)

Se destinant à devenir peintre, Henri Cartier-Bresson a d’abord étudié dans l’atelier d’André Lothe, au contact des Surréalistes (1926). S’il photographie déjà, c’est en 1932 qu’il acquiert son premier Leica. Appareil léger, prolongement de son œil, le Leica lui permet de faire des photographies discrètement. Il publie dans les revues Voilà et Photographie. L’une de ses premières expositions se déroule en 1933, à la Galerie Julien Levy (New York). Il travaille ensuite avec Jean Renoir (fils du peintre Auguste Renoir), en qualité d’assistant, sur les films Partie de campagne (1936), La vie est à nous (1936) et La Règle du jeu (1939). Tout en réalisant des documentaires, dont L’Espagne vivra (1938), autour de la guerre d’Espagne. Emprisonné en Allemagne en 1940, il parvient à s’enfuir. En 1947, après l’avoir un temps cru décédé, le MoMA de New York lui consacre l’exposition personnelle « Photographs by Henri Cartier-Bresson ».

L’instant décisif ou fugitif, Magnum et la photographie d’auteur, l’art du voyage

En 1947, Henri Cartier-Bresson cofonde l’agence Magnum. À la fin des années 1940, il publie dans LIFE. Voyageant à Bali, en Inde, en Chine, il couvre notamment les funérailles du Mahatma Gandhi et la fin du Kuomintang. Alors qu’il devait réaliser un reportage sur le Mahatma Gandhi, celui-ci est assassiné quelques heures après leur première entrevue. Soit le 30 janvier 1948. Il photographie donc ses funérailles. De même, devant réaliser un documentaire sur le Kuomintang chinois, il se retrouve à photographier la chute de cette structure et l’arrivée au pouvoir de Mao Zedong. Avec notamment la célèbre photographie Les derniers jours du Kuomintang, Shanghai, Chine, décembre 1948 – janvier 1949, image de panique bancaire. Grand voyageur, Henri Cartier-Bresson met des images sur l’histoire mondiale du XXe siècle. À partir de 1974, il se détache de Magnum pour se consacrer davantage au dessin. La Fondation Henri Cartier-Bresson est inaugurée en 2003.