Daniel Firman

Daniel Firman

SITE INTERNET

http://danielfirman.com/

Daniel FIRMAN — né en 1966 à Bron (France). Vit et travaille à Bordeaux (France) et New York (USA).

Daniel Firman est un artiste contemporain français dont la pratique consiste majoritairement en sculptures hyperréalistes. Parmi ses œuvres les plus connues se comptent les éléphants. Soient des sculptures d’éléphants, taille réelle, disposées dans l’espace de manière atypique. Défiant la pesanteur, Würsa à 18 000 km de la terre (2006-2008) tient ainsi en équilibre sur sa trompe tendue, tête en bas. Tandis que Nasutamanus (2012) est fiché dans le mur, à l’horizontale, toujours par la trompe, toujours tête en bas. Les sculptures hyperréalistes de Daniel Firman jouent ainsi sur la gravité et l’incongru. Actuellement, son travail est notamment représenté par la Choi & Lager Gallery (Cologne, Séoul).

Daniel Firman : sculptures hyperréalistes, entre arrêt sur image et exploration du mouvement

Daniel Firman a étudié à l’École des Beaux-Arts de Saint-Étienne, puis d’Angoulême (fin des années 1980). En 1991, ses premiers travaux conjuguent pliages et mouvements. Rotations et torsions donnent alors forme à la matière. La danse, la performance et le geste jouent, de fait, un rôle important dans sa sculpture. La série des Gathering (1999-2009), par exemple, met ainsi en scène un personnage portant une multitude de choses. Enseveli sous quantité d’objets, la personne n’a plus de visage. Daniel Firman explique que la série des Gathering fait référence à la théorie du mouvement de Rudolf Laban, pour qui l’être humain connaît deux types de mouvements fondamentaux : le scattering (l’éparpillement) et le gathering (le rassemblement). Défiant la gravité, les personnages des Gathering demeurent parfaitement droits, en équilibre, tout en tenant arrosoir, corbeille métallique, bouteille de lessive, râteau, chaise en plastique, pneu, tapis roulé, balayette…

Danseurs arrêtés (Attitude) ou formes définies par la gestuelle (Kinesphere) : l’incongru défiant la gravité

Explorant le mouvement en sculpture, les œuvres de Daniel Firman se déploient en Attitude et Kinesphere, par exemple. Attitude (2004-2016) met en scène des corps de danseurs dans des positions arrêtées, saisis au milieu d’un mouvement (frozen movement). Tandis que Kinesphere (1998-2013) présente des formes résultant du mouvement de l’artiste. Sortes de cocons définis par la gestuelle de Daniel Firman. Développant ainsi une œuvre sculpturale hyperréaliste, Daniel Firman combine la légèreté de l’incongru humoristique, avec des réflexions articulant pesanteur et mouvement. En 2009, il participe à la Biennale de Venise (exposition personnelle « SSHH »). Ses œuvres font l’objet d’expositions dans le monde entier. Après avoir travaillé avec les galeristes Alain Gutharc et Emmanuel Perrotin, Daniel Firman travaille actuellement avec les galeristes Sunhee Choi et Jari Lager.