Le Réverbère

Galerie de photographie contemporaine

ADRESSE

38 Rue Burdeau 69001 LyonFrance

TELEPHONE

Tel. : 33 4 72 00 06 72Fax. : 33 4 72 00 06 72

HORAIRES

mercredi
- - 14:0019:00
jeudi
- - 14:0019:00
vendredi
- - 14:0019:00
samedi
- - 14:0019:00

Le Réverbère est une galerie de photographie contemporaine, fondée à Lyon, en 1981, par Catherine Dérioz et le photographe Jacques Damez. Avec ses 300 m2 d’espaces d’exposition (depuis 1989), dans le quartier de la Croix-Rousse, la galerie défend la diversité des approches photographiques. De la photographie plasticienne à la photographie photographique, Le Réverbère s’attache à explorer les émergences. Tout en cultivant des liens durables avec certains photographes confirmés. Alain Fleischer, William Klein, Bernard Plossu, Denis Roche… En général, Le Réverbère organise, in situ, trois expositions par an, collectives et thématiques, ou personnelles. Depuis 2009, Le Réverbère dispose d’un nouvel espace additionnel, Le Studiolo, rue des Tables Claudiennes.

Galerie Le Réverbère (Lyon) : photographie plasticienne et photographique, une ligne éditoriale cohérente au fil des expositions

Si Le Réverbère a organisé près de deux-cents expositions in situ, le nombre d’expositions hors les murs s’élève à mille. Cette expertise dans le domaine de la photographie contemporaine a fait du Réverbère un précurseur. Dérioz et Damez ont toujours défendu une approche de l’objet photographique jouant sur les ambigüités de la fabrique de l’image et du réel. Le parcours de la galerie reflète cet engagement. Dieter Appelt en 1982 (« Morts et résurrections »). « Sous exposition évidente » d’Arièle Bonzon en 1985. Jan Saudek en 1985. « Echo(s) d’image(s) » d’Yves Rozet en 1987. « Photographies 1965-1989 » de Denis Roche en 1989. William Klein en 1991. « Il n’y a pas de leçon des ténèbres » de Denis Roche en 1995. « Tokyo 1961-1987 » de William Klein puis « 33+1 chimère(s) » d’Yves Rozet en 1997. « Bruit de fond » de Lionel Fourneaux 1998…

Paris Photo, la FIAC, la Biennale de Lyon, Photogaphie(s) Lyon & co, réseaux photographiques et inédits…

À la fin des années 1990, Le Réverbère commence à participer régulièrement à Paris Photo. Puis à la FIAC. Tout en tissant par ailleurs des liens avec la Biennale d’Art Contemporain de Lyon. En 2002, Le Réverbère entame sa collaboration avec Bernard Plossu (« Mexico y Nuevo Mexico, 1965-1985 »)… Cette succincte chronologie permet de mesurer l’ampleur du parcours de la Galerie Le Réverbère, et surtout son degré d’implication dans la photographie contemporaine et ses enjeux. Après trente-cinq ans d’existence, Le Réverbère est toujours engagé dans sa démarche initiale. En éditant l’agenda Photographie Lyon & co, par exemple, en partenariat avec Gilles Verneret (le Bleu du Ciel, Lyon). Ou en continuant de montrer des œuvres inédites, avec l’exposition « Notre beauté fixe » (I en 2016, II en 2017), rassemblant des photographies d’Arièle Bonzon, Serge Clément, Pierre de Fenoÿl, Emmanuelle Fructus, Rip Hopkins, Philippe Pétremant…