Cette page a été un peu chahutées en passant de l’ancien au nouveau site, les corrections sont en cours.  
Non classé

Fifteen

20 Fév - 20 Avr 2008

Cette exposition s’articule autour du mélange des genres et des langages de quinze artistes utilisant le dessin. Son ambition est de montrer comment ce medium, dans sa spontanéité et parfois sa démesure, s’inscrit avec force dans notre époque.

Communiqué de presse
Caroline Kassimo-Zahnd, Sophie Truant, Claude Jones, Arnaud Laroche, Li Rong, Pattara Chanruechachai, Agathe Roger Raoux, Nadia Yosmayan, Céline Lachkar, Pilaiporn Pethrith, Maïa Jancovici, Marilyne Grimmer, Florence Girardeau, Michel Valat, Nadia Agnolet
Fifteen

Collectif Naï présente sa seconde exposition collective où se mêlent avec fluidité de très nombreux dessins, déclinant quinze univers singuliers. Ce lieu qui a récemment ouvert ses portes a été conçu comme une plateforme de travail invitant de jeunes plasticiens. Avec une place particulière attribuée au dessin, cette exposition met en avant l’exploration du geste et sa subtilité en sublimant cette pratique par la profusion. Entre abstraction et figuration chaque artiste joue en couleurs ou en noir et blanc avec l’anecdote, la narration, l’objectivité, la subjectivité, l’imagination et le rêve. Le dessin donc, comme base du processus créatif mais aussi comme un moyen de questionnement et d’expression libre.

Composée de 15 artistes qui émergent sur la scène française et Internationale, cette exposition s’articule autour du mélange des genres et des langages, chaque oeuvre se présente comme autant d’invitations au voyage. L’ambition de cette exposition est de montrer comment le dessin, dans sa spontanéité et parfois sa démesure, s’inscrit avec force dans notre époque.

Sophie Truant joue avec un humour parfois cinglant avec les codes de la représentation et réalise un dessin raffiné qui questionne le corps et ses dérives.
Michel Valat, doyen de cette exposition, place le dessin comme témoin de ses marches interminables, mêlant l’écriture à un trait très spontané.
Caroline Kassimo-Zahnd compose et recompose la forme en mélangeant végétal et minéral tout en créant des passerelles entre représentation plastique et numérique.
Pattara Charuechachai pose son regard incisif sur l’image médiatique, nous mettant face à ses «fragments de réalité».
Les dessins de Nadia Agnolet multiplient formes et couleurs dans une facture sensuelle rappellant «l’Art Outsider».
Pilaiporn Pethrith avec ses Printings Drawings nous confronte aux désastres de l’histoire, nous transporte dans un univers tragi-comique.
Nadia Yosmayan pose le trait comme un fil sur le papier avec des dessins où formes et figurations se juxtaposent avec délicatesse. Claude Jones nous livre un regard tendre sur le monstrueux avec ses formes hybrides mi-homme, mi-animal.
Agathe Roger-Raoux repense le dessin de façon très graphique construisant son dessin sur la base du vide et du plein.
Marilyne Grimmer joue avec ses formes Iceberg tout en revisitant le collage.
Arnaud Laroche nous livre sa vision poétique parfois abstraite de l’individu dans sa solitude et son questionnement sur son devenir. Céline Lachkar dans ses Orpaillages dit employer le dessin comme oracle en apprivoisant le hasard.
Maïa Jancovici nous invite au voyage dans une serie de dessins intitulée Japon retraçant l’expérience du geste dans l’attention et la retenue.
Li Rong dans des formes proches de l’organique nous plonge dans un monde sensible et féminin.
Florence Girardeau, dans la minutie du trait, redéfinit l’espace du papier comme surface, paysage et volume.

AUTRES EVENEMENTS Non classé