ART | EXPO

Vivre à en crever

14 Jan - 04 Mar 2017
Vernissage le 13 Jan 2017

L’exposition « Vivre à en crever » à la galerie niçoise Eva Vautier dévoile la nouvelle série de tableaux figuratifs de Gilles Miquelis. Des portraits faussement classiques qui bousculent nos représentations et renouvellent la vision de l’enfance.

L’exposition « Vivre à en crever » à la galerie Eva Vautier, à Nice, présente une nouvelle série de peintures de Gilles Miquelis. Des portraits d’enfants peints à l’huile dont l’apparent classicisme est faussé par un détail surprenant : tous sont en train de fumer.

Des portraits inspirés du dix-neuvième siècle

La nouvelle série de Gilles Miquelis aurait pu s’intituler « Les fumeurs » mais le titre de l’exposition, « Vivre à en crever », évoque plus subtilement son leitmotiv, en l’inscrivant dans la démarche générale du peintre. Celui-ci s’attache cette fois à des figures d’enfants dont l’attitude et l’habillement évoquent le style du dix-neuvième siècle. Le visage sage, le maintien droit, ils sont dans une situation de pose assumée. Leurs atours sont soignés : le portrait en noir et blanc d’une petite fille est comme envahi des tissus vaporeux de sa coiffe et de sa robe ; on distingue dans le portrait en couleur d’une adolescente un nœud retenant élégamment sa coiffure et un foulard encadrant son cou. Le tableau Un couple de légende présente deux jeunes enfants endimanchés.

De sages visages entourés de fumée de cigarette

Directement inspirés de tableaux du dix-neuvième siècle pour leur sujet, les toiles le sont aussi par leur trait vif, parfois, presque esquissé, qui rappelle certaines œuvres impressionnistes. Mais malgré cette facture volontiers imprécise, les tableaux forment tous des portraits marqués par une présence et une expressivité fortes et de nombreux détails. Parmi ces détails, l’un constitue le fil rouge de la série. Chaque enfant représenté est en effet en train de fumer : une petite fille au visage entouré de froufrous tient une cigarette entre ses lèvres, le petit garçon en costume de la toile Un couple de légende en tient une entre ses doigts et tous ses visages de jeunes premiers sont entourés de volutes de fumée.

Chez Gilles Miquelis, la figuration sert à révéler l’insolite caché dans le banal

La nouvelle série de Gilles Miquelis s’inscrit ainsi dans le style qu’il a développé jusque-là, où la figuration sert à rendre compte de détails étranges, amusants, décalés, troublants et parfois révélateurs de la vie quotidienne. La peinture de Gilles Miquelis déniche l’extraordinaire dans le banal. En associant les figures très sérieuses d’enfants qui semblent tirés d’un siècle passé et l’action moderne et presque vulgaire de fumer, le peintre une fois encore bouscule nos représentations et renouvelle la vision de l’enfance, de l’innocence, de la vie et de la mort.

La galerie Eva Vautier fait partie du réseau d’art contemporain Alpes & Riviera, Boto(x).