ART | EXPO

Vantablack

24 Juin - 29 Juil 2017
Vernissage le 24 Juin 2017

L’exposition « Vantablack » à la galerie Jocelyn Wolff, à Paris, rassemble les œuvres de neuf artistes contemporains  autour du thème de la couleur. Peintures, sculptures et installations portent une volonté commune de déconstruire la couleur et de la mettre en perspective en la confrontant à différents matériaux et médiums.

L’exposition « Vantablack » à la galerie parisienne Jocelyn Wolff réunit autour de la question de la couleur les œuvres de neuf artistes contemporains : André Cadere, Miriam Cahn, Claire Chesnier, Jan Dibbets, Lena Hilton, Elodie Seguin, Francisco Tropa, Pieter Vermeersch et Franz Erhard Walther.

Une remise en perspective de la couleur

L’exposition met en regard des peintures, sculptures et installations issues de corpus qui divergent par l’histoire personnelle, la génération et la sensibilité à laquelle ils correspondent mais qui se rejoignent et se révèlent complémentaires dans leur approche de la couleur. Toutes les œuvres relèvent d’une (re)mise en perspective et parfois même d’une déconstruction des couleurs par le recours à divers supports, matériaux, procédures et médiums.

La couleur est au centre du questionnement artistique des neuf créateurs dont les œuvres sont rassemblées dans l’exposition « Vantablack ». La sculpture intitulée Terra Platònica de Francisco Tropa entoure de quatre plaques de verre de Murano colorées à deux pièces de bois posées en croix l’une sur l’autre. L’œuvre appartient à un ensemble évoquant les différents modes de représentation du monde qui ont eu cours à travers l’histoire.

La couleur au centre du questionnement artistique

La sculpture Lingot d’Elodie Seguin, faite d’une plaque de bois couverte d’encre et de peinture dans une superposition de blanc et de jaune, s’inscrit dans une exploration des façons d’appréhender la peinture et sa représentation. D’une façon relativement proche, l’installation Sechs Ummantelungen de Franz Erhard Walther questionne les formes et enjeux du tableau et de la picturalité à travers six ensembles de vêtements, haut et bas, suspendus à des crochets métalliques et teinté chacun d’une couleur unie.