PHOTO | EXPO

Une mémoire jamais enfouie

05 Avr - 24 Juin 2018
Vernissage le 05 Avr 2018

L’exposition « Une mémoire jamais enfouie » au Château d’Eau, à Toulouse présente une série photographique et deux vidéos du jeune artiste cambodgien Vandy Rattana. Entre photojournalisme et pratique conceptuelle, celui-ci explore les blessures tant intimes et familiales que collectives de son pays.

L’exposition « Une mémoire jamais enfouie » au Château d’Eau, pôle photographique de Toulouse, réunit des photographies et des vidéos de Vandy Rattana, jeune artiste cambodgien dont le travail met en regard son histoire familiale et celle de son pays.

Vandy Rattana, entre photojournalisme et pratique conceptuelle

L’œuvre de Vandy Rattana est marquée par le contexte national et historique cambodgien qui est celui de sa génération, née dans la période incertaine qui suivit la fin du régime des Khmers rouges. Ayant interrompu ses études de droit pour se consacrer à la photographie, Vandy Rattana était alors inspiré par les photojournalistes cambodgiens qui avaient œuvré pendant la guerre du Vietnam.

La pratique photographique de Vandy Rattana, débutée en 2005, s’inscrit alors dans le photojournalisme : constatant l’absence de documentation physique qui explique l’histoire, les traits et les monuments caractéristiques du Cambodge, le photographe est convaincu de la capacité du photojournalisme à témoigner de la culture abîmée et troublée de son pays. Pourtant, le travail de Vandy Rattana s’éloigne ensuite peu à peu du documentaire pour intégrer les procédures de l’art conceptuel.

Vandy Rattana explore la mémoire jamais enfouie du Cambodge

L’exposition réunit la série photographique Bomb Ponds, réalisée par Vandy Rattana en 2009 et ses vidéos Monologue et Funérailles, réalisées respectivement en 2015 et 2018. Ces trois œuvres témoignent de la place médiane qu’occupe aujourd’hui Vandy Rattana, entre photojournalisme et pratique conceptuelle, tout en continuant d’explorer les blessures subies par sa famille comme par son pays.

La série de photographies Bomb Ponds revient sur l’histoire de la présence américaine au Cambodge en partant des cratères laissés dans le sol cambodgien par près de trois millions de tonnes de bombes qui ont été larguées par les Américains au cours de la guerre du Vietnam. En examinant les effets durables de ces bombardements sur le paysage national, ses habitants et leur mémoire collective, Vandy Rattana lutte contre le révisionnisme historique cambodgien.

Avec les vidéos Monologue et Funérailles, Vandy Rattana met en parallèle les déchirures personnelles et celles de son pays. Dans la première, il rend hommage à sa sœur, exécutée par les Khmers rouges, et qu’il n’a jamais connue. La seconde, dernier travail vidéo de Vandy Rattana, tourné avec une équipe et du matériel de cinéma, suit un cortège funéraire aux côtés d’un frère et d’une sœur qui viennent de perdre leur père et témoigne de l’intérêt de son auteur pour le quotidien des Cambodgiens.